En septembre dernier, la Dre Theresa Tam, administratrice en chef de la santé publique du Canada, a déclaré que la masturbation était l’activité sexuelle la plus sécuritaire afin d’éviter de propager la COVID-19. C’est suite à cette déclaration que le Club Sexu, un organisme à but non lucratif et un média spécialisé qui parle de sexualité de manière décomplexée et ludique a pensé à lancer une application Web qui cartographierait les séances de masturbation afin de continuer à briser le tabou lié à cette pratique sexuelle.

 

Appelée Club Solo, l’application Web permet d’enregistrer de manière anonyme nos moments de plaisir solitaire. Évidemment, il faut avoir 18 ans et plus pour utiliser l’application. Pour enregistrer son moment de masturbation, quelques étapes bien simples doivent être suivies via l’application :

  • Activer la géolocalisation et être à l’aise avec l’idée de se faire localiser anonymement et de manière très large (aucune géolocalisation précise);
  • Se faire attribuer au hasard un pseudonyme amusant (ex : Prépuce Intrépide 69 ou encore Doigté Généreux 911);
  • Ajouter quelques infos comme l’utilisation ou non de jouets et le visionnement de pornographie;
  • Partager ou non le degré de plaisir ressenti;
  • Observer son point apparaitre sur la carte!

Aussi simple que ça!

Plusieurs personnes se demanderont sûrement quel est l’intérêt d’une telle application. Le Club Sexu explique qu’il est important de normaliser la masturbation et de lui redonner une place de choix dans les pratiques sexuelles. Se masturber, ce n’est pas « par dépit » ou « en attendant ». Au contraire, c’est une activité sexuelle valide et pertinente dans le cadre d’une sexualité saine et épanouie. Comme il y a encore beaucoup de tabous entourant la masturbation, cette application contribue à ouvrir une discussion sur le sujet, briser l’isolement ressenti par plusieurs personnes durant la pandémie et normaliser cette activité sexuelle.

C’est une idée très originale! On adore!

Pour participer au Club Solo, cliquez ici.

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Page d'accueil