Coronavirus : Charge mentale, bonjour!

Crédit photo: Noah Buscher/Unsplash

Si je vous dis…

Trouver des façons de rester active malgré le confinement. 

Dénicher assez d’idées recettes pour éviter l’épicerie.

Faire nombre de recherches d’activités pour amuser la marmaille.

Rester on top of the game au travail malgré l’insécurité grandissante. 

Garder contact avec ses proches en accumulant les appels FaceTime.

Vous êtes essoufflées de me lire? Moi aussi.

Vous vous reconnaissez? Charge mentale, bonjour!

 

Ce n’est pas parce qu’on est confinées que notre charge mentale disparaît. AU. CONTRAIRE. Je gagerais même qu’elle est encore plus envahissante.

 

Mes chères, la situation actuelle appelle au ralentissement… Nous y compris. C’est déjà assez angoissant comme ça sans qu’on ne s’en demande toujours plus.

 

Si, comme moi, vous ne sauvez pas des vies, c’est le temps de dormir l’heure que vous gagnez le matin à travailler de la maison. C'est le temps de lâcher son téléphone un peu. De prendre un long bain, de garder son pyjama et de manger des pâtes au beurre un soir. Pour celles qui ont encore un emploi, de travailler sérieusement, oui, mais sans se rendre malade. De cesser de vouloir prouver sa valeur à chaque seconde.

 

Et surtout, si vous n'êtes pas seule à la maison, c'est le moment parfait de la partager, cette charge mentale là. Faites donc la grève de la planification des repas ou de ce que vous voulez! Ça fait du bien.

 

Et pour celles qui sauvent des vies, vous êtes déjà fabuleuses, honorables. Faites ce que vous pouvez, nous ne sommes pas des robots.

 

Mesdames, croyez-moi, nous sommes « assez ». Ensemble, nous allons nous en sortir, un jour à la fois #cavabienaller

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES