Si on vous dit Maipoils, ça vous dit quelque chose?

En fait, Maipoils est un défi participatif et inclusif invitant tous.tes et chacun.e à éviter la dépilation durant le mois de mai. (Vous comprenez le jeu de mots #MaiPoils!)

C'est déjà la troisième édition, cette année! Wow!

Le but de ce défi est de laisser libre court à sa pilosité (pendant le mois de mai ou plus longtemps, si vous voulez), pour mettre en lumière notre rapport au corps et à la liberté en dehors des diktats de beauté.

Selon l'équipe de Maipoils (et on est assez d'accord!), le poil, particulièrement chez les femmes, est vraiment un tabou! C'est entre autre pour représenter le poil dans les médias que Maipoils a vu le jour.

Le défi débutera le 1er mai lors d’un 5 à 7 à la Coop Rond-Point, quartier général de Maipoils. L’exposition photo de Marie-Maxime Carle, réalisée pour cette édition et accessible gratuitement durant tout le mois, sera également dévoilée.

Quotidiennement, des témoignages-photos et des dessins inédits d’artistes locaux seront diffusés sur les réseaux sociaux de Maipoils.

Vous pourrez aussi voir des capsules vidéos couvrant l’intersectionnalité du sujet.

Le mois se conclura le 31 mai 2019 par le Cabaret Maipoils, une soirée festive et artistique, dès 19h30 au Restaurant Le Coton.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Maipoils (@maipoils) le


Maipoils est un mouvement initié par Paméla Dumont, comédienne basée à Montréal. Il est le premier de la sorte dans l’hémisphère Nord, maintenant succédé du Januhairy en Grande-Bretagne et ayant depuis le tout début son équivalent en Australie ; le Get Hairy February.

Allez-vous participer?

Page d'accueil