Depuis une semaine, je vois des femmes avoir peur de dire qu'elles sont féministes parce que pour elles, l’étiquette est plus grande que les valeurs que le mouvement féministe porte. Je vois en ces affirmations exactement ce qui fait que le féminisme est nécessaire. Il est impossible de faire changer les choses sans déranger un peu. Se taire et se contenter de ce que l'on a, c'est aussi rester dans l'oppression. Et ça, ça ne fonctionne pas!  

On me demande souvent de citer des exemples de sexisme. Sans blague, il y a au moins une personne par jour qui me demande d'expliquer à quoi sert le féminisme. Justement, hier, je signais un texte à ce sujet dans le NIGHTLIFE.CA et un gars m'a demandé, en commentaire, des exemples d’inégalité.
 
Je crois que c’est là l’un des meilleurs exemples d’inégalité homme/femme. J’ai l’impression que les femmes ne se feront jamais prendre au sérieux, qu’elles doivent toujours prouver, encore une fois, tout ce qu'elles avancent. C’était le cas avec les dénonciations de Jian Ghomeshi et c’est encore le cas depuis quelques semaines avec les déclarations des différentes ministres québécoises.
 
« Alors, ma belle, veux-tu prendre le temps de m’expliquer comment c’est pas égal, je vois mal du haut de mes privilèges. » Said n’importe quel gars ever.
 
La plus grande inégalité, c’est que personne ne nous écoute et personne ne nous prend au sérieux. C’est que les femmes sont réduites à n’être que de petites affaires cute qui complètent bien les hommes.
 
Ajoutons à ça le mythe de la féministe radicale, entretenu partout, par tout le monde. Parce quand une fille n'est pas invisible, elle est beaucoup trop intense, elle est folle.
 
Hier, je lisais un texte et j’ai eu envie d’exploser. « Oui, les extrêmes démonstrations d’un certain féminisme radical sont répréhensibles. » Quoi? Qu’est-ce que je viens de lire? Le meilleur restait à venir : « On ne peut pas la contredire là-dessus, tout comme on ne peut pas être pour les gens qui roulent à 180 km/h sur l’autoroute en se faufilant entre des voitures roulant à la vitesse légale. On ne cesse pas de conduire sur l’autoroute par contre, on fait un appel à la vigilance. »
 
Mais voyons. C’est qui, la dernière féministe radicale qui a fait exploser un pont ou tué sa famille pour exiger la mort du patriarcat? Si, depuis les évènements de Charlie Hebdo, tout le monde scande que la liberté d’expression est primordiale, pourquoi le mouvement féministe est-il seulement représenté par ses quelques membres plus radicales? Mais surtout qu’ont-elles fait, ces femmes si radicales, pour vous déranger autant?
 
Je vais vous dire, c’est vraiment plate de se battre chaque jour pour arrêter d’être vue comme une personne non pertinente. C’est vraiment plate de devoir prendre son temps pour expliquer encore et toujours les inégalités présentes dans le monde. C’est vraiment plate de devoir justifier une prise de parole après une agression sexuelle « parce qu’il ne faudrait quand même pas que ça se rende en cour, le gars est nice ».
 
Mais vous savez quoi? Je pense qu’on est une maudite gang de filles très motivées à changer les choses. Parce que ça suffit et qu’on ne voudrait pas que nos enfants aient à mener le même combat que nous.
 
J’espère que vous profiterez de cette journée pour vous dire que vous êtes de bonnes personnes. Que vous valez autant que tout le monde. Que nous ne sommes pas un sexe faible. Et que les choses vont et peuvent changer.

Page d'accueil