Le roman western selon À la recherche de New Babylon

Crédit photo: Marie-Eve Tougas Le roman western selon À la recherche de New Babylon

C’est le retour du #TPLBookClub! Voici donc la lecture pour le mois prochain : Avant toi (version française de Me Before You), roman controversé de l’auteure britannique à succès, Jojo Moyes. J’ai bien hâte d’en discuter plus en détails avec vous. Sur ce, faites défiler l’écran pour lire le compte-rendu de À la recherche de New Babylon, et attention aux spoilers!
 

Me Beofre You
Crédit : Les libraires

 
À la recherche de New Babylon débute violemment avec ce qu’on apprend plus tard comme étant la « fin » de l’histoire. Ça nous rappelle un peu la forme des romans policiers : qu’est-ce que le Révérend Aaron a pu faire pour avoir les mains tranchées? Qui est le Matador? Est-il vraiment un prêtre?
 
Ces questions sont répondues au fil du roman, qui s’avère être l’histoire de quelques personnes dont les vies s'entremêlent dans le Far West des années 1870. Ils ont chacun un but précis :

  • Le Révérend Aaron est celui qui les relie tous par ses écrits, et devient un peu le personnage principal du roman malgré lui.
  • Charles Teasdale est un voyou pyromane qui échappe constamment à la justice, mais qui veut être reconnu pour ses crimes.
  • Pearl Guthrie, jeune femme d’à peine 16 ans, qui désire tant aller à l’ouest et se trouver un mari…
  • Russian Bill est un espèce de grand fendant qui se vante d’avoir tué au moins cent personnes, et veut fonder une ville sans lois qui se nommerait New Babylon.
  • Le Matador, de son vrai nom Vicente Aguilar, un chasseur de primes redouté et méthodique qui refuse de laisser son nom sombrer dans le néant avec sa carrière dans la corrida.

 

Clint Eastwood
Crédit : makeagif.com

 
À la recherche de New Babylon paraît beaucoup plus long qu’il ne l’est en réalité. Sa division en parties distinctes pour chaque personnage nous permet d’en apprendre plus sur chacun et aide à la compréhension globale du roman. Par exemple, Russian Bill m’a vraiment gossée tout au long de sa partie, tandis que j’étais plutôt triste pour Charles Teasdale. Les chapitres sont courts et bien découpés, mais le désavantage de toute cette clarté est que le lecteur ne se sent pas investi dans l’histoire. Ce livre n’est pas un page-turner; j’avais l’impression de lire des carnets de voyage écrits par une tierce personne détachée de tous, sans émotion pour les événements qui s’y déroulent.
 

Deadwood
Crédit : imgur

 
Si vous connaissez l’excellente série Deadwood, la vibe du roman est sensiblement la même. C’est l’époque du Far West, des villes qui surgissent de nulle part, de la ruée vers l’or et de l’utilisation de surnoms badass. On veut que tous se rappellent de nous, mais notre nom doit sortir du commun afin d’être digne de cette attention. À la recherche de New Babylon est un récit qui illustre de façon excellente l'idéologie américaine de la destinée manifeste et l’objectif ultime de devenir un self-made man. C’est juste dommage que l’absence d’émotions des protagonistes m’ait autant turné off.
 
Comment avez-vous trouvé ce roman?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES