Le clip Elle est belle de Renee Wilkin est sorti vendredi dernier! Il y a un mois, j’ai eu l’opportunité de participer au tournage en faisant ce que j’aime faire le plus : danser! Le concept était d’aborder en images la diversité corporelle en recréant des scènes d’anthologie du monde de la musique pop comme Dirrty de Christina Aguilera ou bien Blurred Lines de Robin Thicke, mais avec des femmes ayant des types de corps habituellement non représentés dans les médias.

Du haut de mes 35 ans et de mon 1.58 mètre, j’ai eu un énorme plaisir à « incarner » Beyoncé dans une scène rappelant son clip Singles Ladies (Put a Ring on It). J'ai vécu une super belle expérience et j'ai rencontré des femmes extraordinaires qui ont chacune une histoire touchante à raconter. Mais est-ce que j’ai dit que c’était aussi un tournage vraiment, mais vraiment amusant? Je pense avoir été celle qui a ri le plus pendant le tournage!

Pratique de danse lors du tournage / Dominic Lafleur
Crédit:Behind the scenes / Dominic Lafleur

« Si j'avais su que j'avais tout pour séduire un jour »
« Si j'avais su, les jours de mon enfance auraient été moins lourds »

Maintenant que le clip est sorti, les paroles de la chanson résonnent dans ma tête en ramenant des flashbacks du passé. C'est que mon estime a été fragilisée dès ma petite enfance et chaque nouvelle situation est venue me trigger même à un âge où j’étais devenue « reconnue » pour mon style et ma beauté.

Je pense, entre autres, à cette dame qui a fait remarquer à ma mère (devant moi) que ma peau aurait pu être beaucoup plus claire si elle n'avait pas eu d'enfants avec un « homme de couleur ». Je pense à ce garçon qui me niaisait à l'école et qui m’a dit que je n’étais pas assez belle. Je pense à ce petit ami qui me rabaissait sans cesse pour remonter son estime.

Behind the scenes / Dominic Lafleur
Crédit:Behind the scenes / Dominic Lafleur

M'accepter, avoir confiance en moi, reconnaître ma valeur... c'est le combat de ma vie. J’ai appris à aimer mon visage avec ses particularités, mes seins, mes fesses et leurs formes imparfaites. Pendant trop longtemps, je me suis détesté et il ne s'agissait pas seulement de mon apparence physique.

« Je n'évite plus les miroirs. Il m'a fallu du temps pour me voir. »

Malgré mes accomplissements, je doutais constamment de moi et je croyais être une mauvaise personne jusqu’au point de remettre en question mon existence sur Terre. Il m'a fallu aller chercher au plus profond de moi l'origine de mes insécurités et me déprogrammer de fausses croyances. Je ne dis pas tout ça pour me victimiser. J’en parle parce que j’espère que quelqu’un se reconnaîtra et que ceci l’aidera à aller de l’avant.

Les paroles de cette chanson me touchent profondément et participer à ce vidéoclip a apporté un baume sur mon cœur. Ce cœur-là qui continue de guérir des blessures du passé. Un pas à la fois, j’apprends à aimer qui je suis et ce qui me rend unique, à l’intérieur comme à l’extérieur. Je suis fière de mon cheminement. Mon cœur est devenu un peu plus léger depuis que j’ai participé à ce vidéoclip. J’espère qu’il vous fera autant de bien qu'il m'en a fait.

Bon visionnement!

Plus de contenu