Astuces pour contrer la solitude ou comment survivre à la vie en appart

Crédit photo: boram kim / Unsplash

Selon le recensement de 2016, plus de 25% des ménages canadiens sont désormais composés d'une seule personne. Depuis quelques mois, je fais moi-même partie de cette statistique, ayant quitté le foyer familial afin de vivre ma vie d’adulte, toute seule, comme une grande. Oui, oui! 😉

 

Bien sûr, pour y arriver, j’ai dû apprendre à gérer mes finances et à économiser efficacement. Et puis, j’ai la chance d'avoir un emploi stable que j'aime, un aspect non négligeable (mais, ça, ce sont des sujets pour d'autres textes).

 

Mais en choisissant de vivre seule plutôt qu’en colocation (un passage obligé pour certains.es), j'ai dû renoncer à imaginer ma vie tel un épisode de Friends ou de How I Met Your Mother - deux sitcoms nous présentant chacune un mode de vie qui n'est malheureusement pas donné à tout le monde.

 

Et, puisque je ne vis pas avec mes amis.es et que la coordination de nos horaires respectifs est complexe, je me dois de trouver des façons de contrer ce sentiment solitude qui me guette parfois, au tournant d'une soirée passée à binge-watcher la dernière série de l'heure sur Netflix.

 

Voici donc quelques-unes de mes astuces, en espérant qu'elles seront utiles à d'autres:

 

1.S’inscrire à une activité sportive ou artistique

Ça n'a pas besoin d’être dispendieux (consultez le programme des sports et loisirs de votre quartier!) et on n’est pas obligé.e de se mettre à jaser avec les autres participant.e.s du cours, mais ça permet de se changer les idées et de laisser de côté, une heure par semaine, nos autres préoccupations. En ce qui me concerne, c’est le Pilates que j’ai choisi cet automne et, à date, j’adore ça!

Crédit: GIPHY

2. Faire du bénévolat

Oui, c’est parfois difficile de trouver le temps entre le boulot et nos tâches pour réellement s’impliquer dans une cause. Si vous n’avez pas le temps de devenir bénévole dans un hôpital (ce qui demande souvent un engagement obligatoire d’au moins 3 à 6 mois), vous pouvez alors vous porter volontaire pour un événement auquel vous avez déjà participé, comme le Festival Zéro Déchet, qui aura lieu du 8 au 10 novembre 2019, ou lors d’un évènement culturel qui vous fait triper. Qui sait, peut-être ferez-vous des rencontres intéressantes? Et, en prime, les bénévoles reçoivent parfois des super cadeaux en guise de remerciement!

Crédit: GIPHY

3. Être plus spontané.e

Bien que j’aime faire des sorties entre ami.e.s ou en famille, j’aime aussi être dans mes affaires et je trouve parfois difficile de sortir de ma routine. J’ai donc décidé de travailler sur ma spontanéité, en acceptant plus souvent les invitations de dernière minute en semaine. Attention : vous n’êtes pas obligé.e.s de faire le party jusqu’à pas d’heure le lundi soir, mais un petit 5 à 7 ou une soirée cinéma, ça n’a jamais tué personne, non? Et, de cette façon, ça vous donne l’occasion de passer plus de temps avec votre entourage et, du même coup, vous donne plus de chance de rencontrer de nouveaux visages.

Crédit: GIPHY

4. Ne pas culpabiliser

Ça va peut-être à l’encontre de mes précédentes suggestions, mais il faut également savoir s’écouter : vous n’avez pas à vous sentir mal de passer la soirée tranquille à la maison, à vous cuisiner un bon repas qui sera dégusté devant votre film préféré. Bien sûr, on aimerait avoir la vie de rêve des influenceur.e.s sur Instagram, mais, ça, c’est LEUR vie.

Tout le monde n'a pas les mêmes obligations, ni le même horaire. Alors, tant que vous avez du fun et que vous en profitez quand vient le temps de sortir, vous avez très bien le droit de vouloir rentrer plus tôt en hiver, quand il fait noir à 16h30, pour vous mettre en pyjama et vous emmitoufler dans votre couverture préférée. No stress!

Crédit: GIPHY

 

Que faites-vous pour vous sentir moins seul.e.s?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES