Tous les étudiant.e.s postsecondaires du Québec suivront une formation pour prévenir les violences sexuelles

Crédit photo: Brooke Cagle/Unsplash Tous les étudiant.e.s postsecondaires du Québec suivront une formation pour prévenir les violences sexuelles

Plus de 2 ans après le début du mouvement #MeToo et un an après les premières démarches visant à prévenir les agressions sur les campus, une nouvelle initiative sur la prévention des violences sexuelles est ENFIN annoncée. C'est via un article du Journal de Montréal qu'on a appris la très bonne nouvelle!

Tous les étudiant.e.s et employé.e.s des cégeps et universités du Québec devront, dès cette année, suivre obligatoirement une formation, dont le contenu et la mise en place va différer un peu selon les établissements, mais qui visera toujours à informer et conscientiser sur le thème général des violences sexuelles. Plusieurs établissements scolaires ont annoncé leur intention de la passer dès la session d’automne.

Les cégeps et universités ont une certaine liberté quant au format de cette formation, mais pour le moment, une des formules privilégiées est une activité en ligne d’une durée d’environ 45 minutes. C’est l’Université Concordia qui a développé le contenu et le format de l’activité. La plupart des établissements a aussi fait part de leur intention de ne pas se limiter à une activité en ligne et de continuer à faire de la prévention et offrir d'autres types d'intervention tout au long de l'année.

On est TELLEMENT heureuses d’apprendre cette nouvelle, parce que les violences sexuelles sur les campus sont malheureusement trop présentes, et on est assez d’avis que la diminution des cas (voire l’absence totale d’agressions, on a le droit de rêver) passe beaucoup par la prévention et la sensibilisation.

Bien que la mise en place de cette formation risque de différer d’un établissement à l’autre, tous les étudiant.e.s devront obligatoirement la suivre et le principe de base est d’ouvrir la discussion sur le sujet et mettre en place des actions concrètes pour limiter les cas de violences sexuelles sur les campus.

Il était temps! Et espérons que cette formation aura un réel impact sur les campus.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES