Profession Ghosthunter

Crédit photo: pinup_ghosthunter/Instagram Profession Ghosthunter
La mort me fait peur.

Lorsque j’ai rencontré Marie-Josée, il y a plusieurs années, la mort est devenue un sujet incontournable lors de nos discussions. Elle est thanatologue, travaille au cimetière de jour et tente d’entrer en contact avec les défunts le soir.

Comme bien des personnes, Marie-Josée s’est rarement sentie seule. Dès son jeune âge, elle était accompagnée de personnes qu’elle seule pouvait percevoir. C’est en écoutant l’émission Dossiers mystères qu’elle réalise ne pas être la seule à détenir ce don qu’est de voir la mort. Elle se met donc à lire davantage sur le sujet et à s’intéresser encore plus aux phénomènes inexpliqués sous le regard inquiet de ses parents.

C’est en quittant la Côte-Nord pour ses études en thanatologie que Marie-Josée se procure son tout premier détecteur EMF (instrument de mesure de l’intensité d’un champ électromagnétique). Cet outil permet de détecter la présence d’une entité, puisque cette dernière génèrerait des champs magnétiques. C’est alors que la thanatologue fait des visites dans les maisons privées pour y évaluer la possible présence de phénomènes paranormaux. Sa réelle passion pour l’Urban Exploration commence. Elle se joint à deux autres chasseurs de fantômes, et ils débutent leurs investigations ici et aux États-Unis.
 


 Crédit : pinup_ghosthunter/Instagram
Depuis ce temps, ils visitent des asiles abandonnés, des prisons, des hôtels et, bien sûr, des cimetières. Avec son équipe, Marie-Josée a eu la chance de faire de nombreuses investigations dans des lieux mythiques, tels que le Irish Mist, le LetchWorth Village, le Rolling Hill Asylum, le pénitencier de Virginia State et plusieurs autres, sans compter les nombreuses villes fantômes et les cimetières.

Comment ça marche? L’équipe s’installe pour quelques jours et, à l’aide de son équipement (lampe de poche, pendule, ghostbox, EMF et appareil photo), elle tente d’entrer en contact avec les entités qui y résident. Au cours de ses investigations, Marie-Josée a été étranglée, grafignée et poussée. Elle a vu et entendu des choses inexpliquées et inexplicables.

 
Ses récits me tiennent en haleine et alimentent mes pires cauchemars. J’ai la chienne, mais je tiens mordicus à ce qu’elle me donne tous les détails. La mort me fait peur, mais racontée par Marie-Josée, le phénomène de la mort et de la vie après la mort devient intéressants. Je me suis promis de l’accompagner au moins une fois à une investigation, et celle-ci se passerait chez moi! À suivre...
Avez-vous déjà vécu un phénomène inexpliqué?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES