Ta petite ploune partie 2 : les vaginites

Ta petite ploune partie 2 : les vaginites

Comme je vous le disais, il y a deux semaines (ICI), trois femmes sur quatre vont souffrir de vaginite à levure au moins une fois dans leur vie. Ça, c'est un shitload de vaginites.

Make it rain des vaginites. HA!

Crédit photo : ICI

Il en existe plusieurs types, dont certaines sont transmises sexuellement : 

1. La vaginite bactérienne
Due à un déséquilibre de la flore bactérienne du vagin, elle survient lorsque certaines bactéries du vagin commencent à se multipler de façon anormale. Elle est associée, entre autres, avec le port de stérilet, les douches vaginales, ou encore les relations sexuelles non-protégées car le sperme, avec un pH de 7.5, rend le milieu vaginal plus alcalin. Les vaginites bactériennes ne sont pas transmises sexuellement

Symptômes : Des pertes vaginiales anormales ressemblant à du lait et des pertes vaginales dont l'odeur s'apparente à celle du poisson et devient plus forte après les règles et les rapports sexuels. Toutefois, plus de la moitié des femmes sont asymptomatiques
 
Traitements : la vaginite bactérienne se traite avec des antibiotiques.

2. La vaginite à trichomonas
Causée par un parasite, la vaginite à trichomonas peut être transmise lors des rapports sexuels. Si elle n'est pas traitée, des complications telles que l'infertilité, ou le cancer du col de l'utérus peuvent survenir.

Symptômes : Des écoulements vaginaux malodorants et abondants, de couleur verdâtre. Toutefois, selon Santé Canada, de 25 à 50% des cas sont asymptomatiques pendant les six premiers mois de l'infection.

Traitement : La vaginite à trichomonas se traite avec des antiparasitaires, comme le métronidazole, prescrits par un médecin. Les traitements antifongiques vendus en pharmacie (comme Canesten, par exemple) ne sont pas efficaces contre les vaginites à trichomonas puisqu'ils agissent contre les champignons, pas les parasites.

3. La vaginite à levure
Comme les vaginites bactériennes, les vaginites à levure sont causées par un débalancement de la flore vaginale entraînant l'over-prolifération de la Candida, un champignon de la flore normale du vagin. 

Plusieurs facteurs sont suceptibles de causer un débalancement de la flore vaginale : un déséquilibre hormonal (lors d'une grossesse ou des menstruations, par exemple), la prise d'antibiotiques ou de contraceptifs oraux, le stress, la fatigue, etc.

Symptômes : Démangeaisons légères à intenses au niveau du vagin; sécrétions vaginales blanches et épaisses qui ressemblent à du fromage cottage; sensibilité, irritation ou sensation de brûlure au niveau du vagin, particulièrement au cours des relations sexuelles; rougeurs autour du vagin

Traitement : Les vaginites à levure se traitent à l'aide d'antifongiques, qui peuvent être prescrits par un médecin ou achetés en vente libre (Monistat ou Canesten, par exemple). Selon mon médecin de famille, les traitement de 7 jours semblent plus efficaces. 

Et pour prévenir

  • Porter des sous-vêtements en coton.
  • Éviter les savons parfumés et privilégier les savons sans fragrances au pH neutre.
  • Éviter les douches vaginales, qui modifie l'équilibre naturel de la flore vaginale.
  • Éviter les vêtements qui retiennent l'humidité.
  • Éviter les régimes trop riches en sucre. Encore une fois selon mon médecin, le sucre modifie le pH vaginal, créant un environnement plus favorable à la prolifération de la Candida.

Conseil ultime : S'il s'agit de votre première vaginite, allez consulter un professionel de la santé avant de débuter un traitement antifongique. Il pourrait s'agir d'une infection plus sévère. 

Et vous, quels sont vos conseils pour petites plounes? HA!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES