10 raisons qui font que je suis contente de ne pas vivre une nouvelle rentrée scolaire

Crédit photo: Pexels 10 raisons qui font que je suis contente de ne pas vivre une nouvelle rentrée scolaire

J’ai passé un gros 20 ans sur les bancs d’école. Quand le premier septembre arrive, je me surprends toujours à regarder les fournitures scolaires avec envie. C’est probablement juste le conditionnement parce que, dès que la nostalgie s’évapore, je me souviens de tous les downsides qui viennent avec les études.

Attention : je ne regrette absolument pas d’avoir passé autant de temps à l'école, mais disons qu’avec un peu de recul, je ne suis juste pas fâchée que ce soit derrière moi non plus.

Ryan Reynolds Fool GIF - Find & Share on GIPHY

 

Voici les 10 raisons qui me rendent heureuse de ne pas vivre la rentrée

 

1- Le stress des choix de cours.

Ne pas devoir me lever à 4h57 pour entrer ma sélection de cours et espérer que mes choix d’horaire A, B, C (ou même D, rendu là) vont encore être disponibles. Pis au final, tout est déjà mystérieusement plein avant l’ouverture des inscriptions. (Salut, c’est moi la fille qui a pris Japonais 1 comme cours d’option. Non, je ne parle pas japonais aujourd’hui. Pis non, ça n’a pas bien été.)

2- Les fucking travaux d’équipe.

Quand on se ramasse avec un bunch d’inconnus dont les horaires sont à l'opposé à tout coup.
Vous êtes disponible le mardi de 8h à 8h30 et le vendredi de 15h à 15h15? Cool story bro. Ce sont les deux jours où je suis à la job.

3- Les coéquipiers et leurs « standards ».

Et étonnamment, les mêmes inconnus qui forment votre équipe n’ont pas nécessairement la même notion de ce que représente « un bon travail ».

Ça, ça va dans les deux sens. Y’a tout le temps quelqu’un de too much et des personnes trop « lâches ». C’est le doux équilibre de la nature.

4- Le premier cours.

Quand tout le monde doit se présenter (et qu'on vit une première crise d’angoisse quand notre tour est sur le point d’arriver). Encore pire quand le prof nous désigne pour partir le bal.

Tv Land School GIF by Teachers on TV Land - Find & Share on GIPHY

5- Le fardeau économique que représente la vie d’étudiante.

Une job étudiante à temps partiel : 200$.
Un des milliers de manuels obligatoires : 249$
Pour tout le reste, il y a Mastercard.

6- Les grèves spontanées.

Ok, ça c’est plus typique de certaines écoles plus que d’autres, pis des fois ça te permet de dormir plus que 4 heures d’affilée. Le vrai downside, c’est de te rendre à l’école pour finalement te faire virer de bord. #MettreUnVraiPantalonPourRien

7- Les cours obligatoires ou les lectures qui (on le sait déjà) ne serviront JAMAIS dans la vraie vie.

J’ai dû lire et décortiquer le système économique de l’Europe féodale et, bizarrement, je n’applique pas ces connaissances dans ma profession en marketing. #étrange

8- Devoir mettre de côté des passe-temps, par manque de temps (et culpabilité).

J’aimerais vraiment lire ce nouveau bestseller qu'on m’a recommandé, mais je devrais plutôt lire cet article interminable sur l’économie de l’Europe féodale… (Oui, je l’ai encore sur le cœur.)

9- 24h par jour, c'est loin d'être suffisant.

Faire des compromis (parfois au détriment de ma santé mentale ou physique) pour arriver à tout entrer dans un même 24 heures.

On oublie parfois, malheureusement, qu’il est nécessaire de bien dormir, bien manger et bouger dans une journée, peu importe le nombre de TP qu’on a à remettre.

10- La gamme d’émotions associée à la fin de session.

T’sais quand tout arrive en même temps et qu'on ne peut rien faire d’autre que capoter.

Kim Kardashian School GIF - Find & Share on GIPHY

 

Bonne rentrée pareille, là. #lolilol

 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES