Les sœurs Boulay sortent un nouvel album sous fond de féminisme

Crédit photo: lessoeursboulay/Instagram Les sœurs Boulay sortent un nouvel album sous fond de féminisme

Après 3 ans d’absence (un projet solo pour l’une des sœurs et un baby pour l’autre), les sœurs Boulay nous reviennent avec un magnifique album qui aborde des sujets ultra importants.

 

View this post on Instagram

On est passées par toutes sortes d’états dans les deux dernières années. Des bébés pis des projets pis du rien aussi, pis le monde qui s’écroule tout autour, ça revire les yeux vers l’extérieur, ou vers le ciel, quasiment. Ça donne envie de se resserrer. On a fait avec tout ça notre album le plus ample et ambitieux en carrière. C’est pas le dernier, mais on l’a fait comme si. On a accepté aucun compromis. On a garni, on s’est gâtées, on s’est entourées, on a toute dit. Ça donne un disque sombre parfois, mais toujours percé de brèches de clarté. Ça s’appelle « La mort des étoiles », ça sort le 6 septembre, c’est en précommande maintenant, en même temps que la chanson titre est disponible. Les Perséides sont presqu’à leur peak aujourd’hui. Si ça te tente, ce soir, tu peux lever les yeux en l’air pour les regarder en écoutant ça. Merci à tout le monde qui a contribué, de près ou de loin (particulièrement à @connor_seidel et Antoine Gratton). On est plus fières que jamais. Lien dans la bio pour écouter, précommander ou présauvegarder. 📸: @caraz.director ✍🏻: @jb_proulx 🎨: @lea_begin 👗: @vandersiebes

A post shared by Les soeurs Boulay (@lessoeursboulay) on

Comme elles le disent si bien dans leur publication, les sœurs en avaient beaucoup à dire et elles ne voulaient pas faire de compromis sur leurs messages. C’est pourquoi elles sont les seules auteures sur ce nouvel album. Wow! Le résultat est tout simplement magnifique.

L’album appelé « La mort des étoiles » est parfois très mélancolique, mais les messages passés par les deux artistes sont vraiment touchants et surtout très pertinents avec le climat social actuel. Elles parlent de féminisme à travers des paroles directes et efficaces. Comme dans la magnifique chanson Il me voulait dans la maison, où on peut entendre des paroles comme « il me voulait bouche fermée, ou dans le lit à dire encore ». C’est puissant, c’est cru, ça touche et ça fait réfléchir.

 

Un petit fond d’écoanxiété et d’appel à la réflexion et l’action sont aussi parsemés sur quelques chansons de l’album, comme dans la très belle La fatigue du nombre, où les sœurs chantent des paroles comme « Vous étiez jeunes avant nous, votre feu a tout brûlé », petite pique directe à cette génération de gens qui ne font rien face à la crise climatique que nous vivons actuellement, alors qu’ils en sont en bonne partie responsables.

Ce nouvel album est un peu différent du folk acoustique auquel les sœurs nous ont habitués, mais l’addition des douces paroles et de la musique fait un ensemble tout à fait convaincant, qu'on se voit très bien écouter bien emmitouflé dans des couvertes chaudes et douces.

L’avez-vous écouté?

 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES