Guide de préparation voyage en solo d'une petite anxieuse!

Crédit photo: Pexels/Pixabay Guide de préparation voyage en solo d'une petite anxieuse!

Au moment où j’écris ces lignes, j’aurai 30 ans dans 111 jours.

Pour mes 30 ans, j’ai décidé de voyager et de retourner dans ma ville préf’ en ce monde, c’est-à-dire NEW YORK!

Dans mes souhaits les plus chers, ce voyage, j’espère le faire avec mes meilleures amies. Mon petit clan. Mais, la vie étant ce qu’elle est - le boulot, la famille, les responsabilités -, à quelques mois de ma fête, je dois envisager la possibilité que ce voyage, je le fasse toute seule. Chose que je n’ai jamais faite, soit dit en passant.

Je pourrais attendre, le reporter, dans le cas où je me retrouve seule à y aller. Mais comme mes 30 se veulent probablement être un des moments des plus importants de ma vie (sans joke), j'ai envie d'être plus indépendante et d'écouter mon coeur et ce que je veux vraiment!

Mais… la simple idée de voyager seule me terrifie. Je suis pleine de contradiction! J'ai donc déjà commencé à réfléchir, mais surtout commencé à planifier ledit voyage, afin d’être plus prête que prête. Voici comment je m’y prends :

1) Les peurs.
Tout d’abord, je dois commencer par m’enlever mes nombreuses peurs et les préjugés que j’ai sur le fait de voyager seule. Je ne mentirai pas, le fait d’être une femme et de combiner ça au fait de voyager seule m’a toujours paru dangereux. J’ai beau essayer de lire le moins de nouvelles possible, je ne joue pas à l’autruche et je sais que nombreuses sont les agressions portées contre les femmes. Et ce, peu importe où nous nous trouvons. Par contre, je connais un très grand nombre de femmes de mon âge ayant voyagé seules et je compte bien lancer la discussion avec elles, pour des conseils et pour me rassurer aussi. Je lis beaucoup pour avoir des trucs et des essentiels de voyage
 
2) La planification du séjour.
Le fait de très bien connaître la ville – ce sera ma 4e visite depuis 2003 – est un grand plus. Puisque j’ai déjà visité la majorité des grandes attractions de NYC, je peux déjà me concentrer sur un itinéraire de mon choix et pouvoir commencer à planifier les coûts qui y seront reliés. Un grand nombre de lieux que je souhaite visiter sont également gratuits, ce qui me permettra d’utiliser cet argent pour le transport en commun, entre autres.
 
3) Le budget.
Probablement une des parties qui m’angoisse le plus. Je suis rendue quand même pas pire bonne en matière de gestion de budget. #SuchAdulte. J’ai donc suivi l’exemple de nombreux voyageur.se.s dans mes ami.e.s Facebook et j’ai choisi de loger dans un Airbnb. Beaucoup moins dispendieux que les chaînes hôtelières et accessibles en transport en commun, la somme d’argent sauvée est énorme. C’est donc facile de relier ce point à la planification. Je vais pouvoir déjà commencer à organiser mes activités et établir un horaire précis de mon séjour là-bas.
 
4) Prévoir les imprévus.
Ça peut paraître un brin intense de planifier le pire, mais dans le cas d’une anxieuse comme moi, c’est nécessaire. Bien que ce soit quasi impossible de prévoir des choses qui ne sont pas arrivées, je dois tout de même me préparer aux éventualités. Je dois connaître les adresses et les lieux où me présenter en cas d’urgence puisque je serai tout de même hors du Canada. Également, je compte remettre une liste à mes proches pour leur dire où je logerai ainsi que les lieux que je souhaite visiter au cours de mon séjour. De cette façon, en cas d’urgence, même loin, mes proches pourront être en mesure de savoir approximativement dans quels endroits je serai durant mon voyage, ce qui peut s’avérer très très utile.

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES