Des photos non retouchées de Beyoncé, qui auraient été prises en 2013 pour une campagne de L'Oréal, circulent présentement sur le Web. On y voit Queen B avec un maquillage incroyablement épais, un éclairage tout aussi sévère et – SCANDALE! – quelques boutons et ridules.
 
Bien entendu, la très bavarde Twittosphère s'est empressée de critiquer la chanteuse à coups de SAVOUREUX jeux de mots en lien avec sa célèbre chanson ***Flawless. Bien entendu, mes yeux ne cessent de rouler dans leu'sockets depuis. Laissez-moi donc vous en jaser un peu aujourd'hui!
 
Crédit :  Reaction GIFs
 
Tout d'abord, s'étonner des changements au visage de, par exemple, Renee Zellwegger est une chose (même si on s'entend pour dire que le chirurgie-shaming, c'est mal). Je me suis moi-même excité la glande « mémèroïde » l'autre jour lorsque le maquillage d'Uma Thurman la rendait méconnaissable. Pas que je veuille me justifier, parce que passer des commentaires sur le physique des autres est toujours contre-productif, mais je pense que ça reste relativement normal de s'étonner quand les traits de visage d'une personne paraissent avoir drastiquement changé.
 
Dans le cas de Queen B, c'est une tout autre chose : ici, il ne s'agit pas de dire holy fuck telle célébrité a donc ben changé/l'air différent parce que c'est le cas. Non. Ici, on s'étonne tout simplement du fait que Beyoncé ait une vraie peau. Vous savez là, cette affaire ben commune, dont tous les humains sont recouverts? C'est ça. On s'offusque que Bey ait ça, elle aussi.
 
Comme si on n'avait AUCUNE OSTIE D'IDÉE de ce qui peut bien se cacher sous l'airbrush de la face d'une célébrité et comme si on croyait que Beyoncé #WokeUpLikeThis pour vrai! Franchement.
 
Crédit : Reaction GIFs
 
En plus, son fond de teint est tellement épais qu’il boucherait nos nids-de-poule pis l’éclairage est si fort qu'il ferait fondre nos bancs de neige. HA! On s'entend donc que ses petites imperfections sont manifestement exacerbées… sauf que ça ne rend absolument pas la Beyhive moins débile de croire que les photos sont truquées. Pour vrai, il y a des limites à prendre les stars pour des déités.
 
Dans tous les cas, ce faux scandale est la preuve ultime que notre société est incroyablement névrosée en ce qui a trait aux normes de beauté imposées aux femmes et à leur représentation dans les médias : on déplore l'abus de Photoshop dans les publicités et les magazines, sauf qu'on vire fou quand des photos non retouchées nous dévoilent les imperfections cutanées de Beyoncé. On se plaint de la maigreur des mannequins et du fait que les pitounes de Victoria's Secret soient toutes spray tanned, sauf que le ventre au naturel de Cindy Crawford nous écœure. On ridiculise les femmes qui ont recours à la chirurgie esthétique, mais on se moque des imperfections des autres. Comme le résumait parfaitement Josianne dans son article sur Renee : damned if you do, damned if you don’t!
 
C'est d'autant plus ironique qu’on réagisse aussi fortement devant ces photos de Beyoncé, parce qu’elle est régulièrement critiquée pour le stéréotype de la femme trop parfaite qu'elle incarne : en effet, si elle symbolise la femme moderne accomplie dans toutes les sphères de sa vie, elle représente aussi un modèle très exigeant et quasi inatteignable, qui a de quoi complexer le commun des mortels.
 

Crédit : Sucker/Tumblr
 
Sur une note un peu à part : bien que ça semble plus que nécessaire de rappeler aux « gensses » normaux que les célébrités sont des humains aussi texturés, puants et dégueu qu’eux, il est quand même important de souligner que de dévoiler ces photos sans le consentement de Beyoncé demeure une violation de la vie privée de la chanteuse, aussi connue du public soit-elle.
 
C’est d’ailleurs un autre domaine où on a tendance à oublier trop souvent que les stars, they’re just like usAKA DES ÊTRES HUMAINS!
 
Que pensez-vous de tout ça?
Page d'accueil