Cet été, alors que j'étais débordée par le travail et par mon stage, je me suis acheté un billet pour Londres sur un coup de tête, pour passer les vacances des Fêtes en Europe avec mon copain. On a trouvé des endroits pour dormir, on a nos billets de train et on sait même où on va sortir à Paris. Le hic? Ce sera la première fois que je prendrai l'avion. De ma vie. Pis j'vous mentirai pas, j'ai comme un p'tit stress qui monte quand j'y pense. 

Pas parce que je n'ai pas confiance en la mécanique de l'avion ou que j'aie peur qu'il s'écrase, non. Je suis tout à fait à l'aise avec la modernité. Après tout, paraît qu'on a plus de risques de mourir en tombant de notre lit que dans un accident d'avion. La vie est cruelle, je sais.

Non, je dirais que mon stress se situe plus du point de vue de toute la gestion que ça implique. On ne s'en rend pas compte, mais prendre l'avion, c'est compliqué en tas! 

Les bagages
C'est toujours tricky de faire ses bagages pour la simple et bonne raison qu'on finit toujours par y mettre des trucs inutiles/oublier l'essentiel. Mon côté perfectionniste m'a poussée à commencer environ 20 listes de « quoi apporter » pour être certaine de ne rien oublier. Mais reste que je ne sais pas quoi mettre dans mon bagage à main. Qu'est-ce qui est primordial d'avoir avec soi pendant un vol de 6 h? No sé. Pis ça me stresse.


Crédit gif : Giphy

Le temps
Je sais que je dois arriver en avance à l'aéroport pour ne pas manquer mon vol, mais mes facultés de procrastinatrice hors pair vont certainement faire en sorte que je sois serrée dans le temps au final. Fait que je vais peut-être faire comme Tom Hanks dans The Terminal et dormir sur les chaises frettes de PET pour être certaine d'être à l'heure. 

Crédit photo : TinyPic
 

La bouffe
Quand je suis stressée, je mange. Et le fait de ne pas savoir ce qu'il y aura à manger dans l'avion me stresse. Cercle vicieux, donc. Vous voyez le concept? J'ai déjà commencé à élaborer des plans pour cacher des barres tendres dans mon soutien-gorge. #allthebouffe
 


Crédit gif : Giphy

À part tout ça, je n'ai même pas encore parlé du décalage horaire! Cela dit, j'ai quand même hâte de m'envoler et de voir Montréal de haut sous la neige. Quels sont vos conseils pour survivre à un premier vol sans stress?

Page d'accueil