Il m'est venu l'idée d'écrire ce texte suite à l'incompréhension flagrante de mon entourage face à mon mode de vie. Ça ne sonne pas toujours aussi intense que ça, mais j'ai déjà entendu :
 
« C'est bien beau faire du bénévolat, mais c'est pas ça qui paye tes bills! »
- une ancienne fréquentation qui n'avait rien compris à ma vie!

Parce que oui, j'ai choisi de faire du bénévolat à temps plein pendant six mois et, même si je n'ai pas d'argent à proprement parlé qui entre dans mon compte de banque (mis à part mes jobines de gardiennage pour arrondir les fins de mois), j'ai le salaire le plus extraordinaire à chaque jour.
Mon salaire, c'est la reconnaissance dans les yeux de l'adolescent qui n'aura pas décroché cette année grâce à mon support. C'est l'enfant qui ne veut pas partir tellement il s’est amusé lorsque ses parents viennent le chercher à la halte-garderie après une audience en cour. C'est le répit que je donne à une maman nouvellement arrivée au pays en prenant soin de son bébé de cinq mois pendant une entrevue d'embauche. C'est le dévoilement du profit d'un événement bénéfice qui permettra à de nombreux adolescents de recevoir le support psychologique nécessaire cette année, c'est de voir dans mon feed facebook une famille costaricaine emménager dans le logis que j'ai collaboré à bâtir. Mon salaire, c'est d'offrir à ces gens qui ne pourront jamais me le rendre un rayon de soleil dans leur quotidien. Par la même occasion, je réalise à quel point je suis capable me contenter de peu et ma consommation diminue de plus en plus!

Le bénévolat, c’est aussi une façon de développer son réseau professionnel, de lancer sa carrière et de recevoir occasionnellement des petits cadeaux de la part des organismes. Le bénévolat a toujours fait partie intégrante de ma vie, même quand je travaillais 50 h par semaine, pour les raisons énoncées ci-haut. Je voulais vous parler de toutes ces façons de s'impliquer, et ce, même avec un travail à temps plein. Voici quelques options :

Vous voulez obtenir de l’expérience dans le domaine évènementiel et vous faire des contacts?
Contactez un organisme dont la cause vous tient à cœur et proposez-leur votre aide pour les prochaines campagnes de levée de fonds. C’est comme ça que j’ai pu avoir une expérience en évènementiel.

Vous avez un peu moins de temps?
Pas grave! Proposez-vous pour être sur le site la journée de l’événement. Cette idée s’applique à tous les grands festivals et événements; ils cherchent toujours des bénévoles et personnellement, je trouve que c’est plus gratifiant de voir l’événement de l’intérieur.

Vous avez quelques heures à donner hebdomadairement?
Que vous souhaitiez vous impliquer auprès des personnes âgées, des enfants en difficulté scolaire, des itinérants ou des jeunes du secondaire, il y a des organismes pour tous les goûts qui offrent du soutien à ces personnes en dehors des heures ouvrables.

Vous voulez travailler de vos mains?
Il est possible de passer une fin de semaine sur un chantier d’Habitat pour l’Humanité Québec. Si vous avez le pouce vert, vous pouvez même contacter un Éco-Quartier près de chez vous pour embellir le territoire.

Les possibilités étant infinies, je vous invite à consulter le centre d’action bénévole de votre région pour trouver l’activité qui vous convient. Vous pouvez même le faire en voyage. Vous êtes avertis, c’est dur de s’arrêter après!

Page d'accueil