Moi je t’aime, Mariana

Crédit photo: Tout le monde en parle / Facebook

Je n’écoute plus Tout le monde en parle depuis plusieurs années pour toutes sortes de raisons, notamment pour mon manque d’intérêt pour le show-business québécois et la redondance des visages qui passent autour de la table. Ça ne m’empêche pas d’avoir dans mon feed les moments forts de l’émission et les petites polémiques qui entourent tout ça.

C’est donc par des articles de divers médias que j’ai appris que dimanche dernier, Mariana Mazza était de passage sur le plateau où elle a tenu des propos crus - comme elle en a l'habitude - et lancé quelques jurons dans un contexte qui se voulait humoristique. Plus précisément, elle a sacré à l'égard de Guy Lafleur en lui lançant un « mon tabarnak » bien senti. Suite à la diffusion de l’émission, le public a fortement réagi et s’est senti légitime de porter un jugement personnel sur Mariana Mazza, l'attaquant et lui transmettant assez d’insultes pour qu’elle fasse une publication là-dessus mardi dernier.

 

Je lisais les commentaires sous une nouvelle qui relatait cette histoire et il y avait beaucoup de haine - encore - malgré son message soulignant la crise d’angoisse qui a suivie les remarques désobligeantes à son égard, la mention de sa maman qui souffre à travers tout ça et le suivi de tous les invités qui ont adoré sa participation.

Sérieusement, le monde?

 

Comedy Central Wtf GIF - Find & Share on GIPHY

 

Est-ce que c’est juste moi ou, dès qu’elle fait quelque chose qui sort un peu du lot, on a tendance à rendre ça vraiment plus gros que c’est réellement? J’ai l’impression qu’on la critique constamment sur son contenu et son contenant. C’est vraiment poche parce que pour une humoriste, c’est pas mal les textes et le delivery qui font ta carrière.

Un commentaire en particulier revenait et me fascinait : le monde qui disait qu’elle voulait de l’attention et qu’elle applique la philosophie « parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en ». Spoiler alert : si elle avait voulu faire un stunt pour qu’on en parle, elle aurait sans doute fait quelque chose de bien plus gros, comme elle a déjà fait par le passé. La seule chose dont elle est coupable, c’est de s’être sentie assez à l’aise pour être elle-même et faire, entre autres, un call à une légende du hockey, qui a pris ça en riant en plus. Je trouve ça terrible qu’on condamne ça.

Personnellement, ce que j’aime de Mariana Mazza, c’est justement qu’elle reste fidèle à elle-même, qu’elle n’essaye pas de fitter dans un moule qu’on nous impose trop souvent. Oui, il y a parfois des débordements ou des opinions qui ne rejoignent pas mes valeurs, mais au final, ce qu’elle représente me donne envie de croire à un avenir où les jeunes filles grandissent avec autre chose que la devise « sois belle et tais-toi » (ou Femme ta gueule, mettons.) #MerciPourÇa

Girl Power GIF - Find & Share on GIPHY

 

Je ne trouve pas ça correct parce que dans mon newsfeed, avant même de savoir qu’elle lançait son prochain spectacle, on m’a parlé du jugement qu’on a porté sur ses actions. Dans mon Uber, la chronique à la radio portait sur la présence de sacres à la télévision nationale, sans jamais mentionner qu’au final, c’était le diffuseur qui avait fait le montage, donc que l’émission endossait visiblement ce type de langage.

Bref, Mariana a été Mariana, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, parce qu’on l’a invitée sur le show en toute connaissance de cause.

(Pis en passant, moi je t’aime.)

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES