Une de mes meilleures amies a fréquenté un club échangiste de sa ville. Intriguée par ce lieu qui me paraît énigmatique et obscur, j'ai décidé de l'interviewer pour Ton Petit Look! 

Peux-tu me dire comment t'es venu l'idée d'aller dans un club échangiste? Tu y pensais depuis longtemps?

Quand j'ai commencé à songer à aller dans un club échangiste, je sortais d'une longue relation de 6 années avec un garçon. J'avais une vie sexuelle remplie et monogame avec lui. Toutefois, après notre rupture, je n'avais absolument pas envie de me remettre en couple, j'avais envie de m'amuser et d'avoir plusieurs partenaires.

Il y a des tas d'endroits qui existent pour rencontrer du monde; si j'ai choisi ce genre de club, c'était aussi pour avoir l'impression de braver un interdit, de dépasser mes limites. Et puis, je crois que pour moi, c'était une chose à faire au moins une fois dans ma vie.

 

Comment s'est fait le choix du club? Qu'attendais-tu de ta première fois là-bas? 

J'ai écumé les forums et les sites à propos des différents clubs de ma ville. J'ai évité les endroits qui me semblaient trop sordides. Mon choix s'est porté sur un club classe et sélectif : un balnéo-club qui a une bonne renommée dans toute ma région.

J'ai proposé à une amie de venir avec moi, car je ne voulais pas y aller seule pour la première fois, mais elle n'était pas très partante pour tenter l'expérience. Elle m'a mise en contact avec une amie à elle qui avait l'habitude de fréquenter les clubs échangistes et notamment celui où je voulais aller.

Pour ma première fois, je ne voulais pas forcément qu'il se passe quelque chose sur le plan sexuel. Sans faire de voyeurisme, je souhaitais avant tout jauger l'ambiance, définir l'atmosphère qui y régnait, observer les gens. Bref, voir comment ça se passait!

 

Au fait, tu n'as pas peur de croiser des personnes que tu as vues au club dans la rue ? 

Ceux qui fréquentent assidûment ce genre d'endroits ne vont généralement pas dans les clubs de leur ville. Moi, je m'en fous, ça ne me dérange pas. Il m'est déjà arrivé de croiser un gérant de club et de le saluer sans gêne. La vie de tous les jours est si différente !

 

Peux-tu me raconter une soirée type? Est-ce qu'il y a des règles à respecter? 

Il y a un parking privé pour le club. Ensuite, on sonne à l'interphone et on nous autorise à rentrer ou pas. Il faut être propre et avoir une allure soignée. Ils privilégient les filles seules et les couples. Leur but est quand même que les gens baisent! Le prix varie entre 15 euros (22 dollars canadiens) pour une fille seule, 35 euros pour un couple (51 dollars canadiens) et 50 euros (73 dollars canadiens) pour un homme seul.

Ensuite, on nous donne un paréo, un serviette de bain et une clé pour ranger nos affaires dans un casier. L'idéal est d'être le moins vêtu possible. Ce qui est agréable, c'est que tout le monde est à moitié nu, les complexes tombent et on voit une large diversité des corps.

L'endroit en lui-même est cool, il y a un jacuzzi, une piscine et une grande piste de danse. Je me suis rendu compte que j'y allais surtout pour faire la fête. J'adore mettre l'ambiance avec ma copine, chanter, danser, j'ai même fait le DJ. Une soirée réussie est celle où je m'amuse et ce n'est pas grave si je n'ai rencontré personne.

J'apprécie quand il n'y a pas trop de monde et j'évite les soirées à thème du weekend.

Le premier soir, j'ai fait un plan à trois avec mon amie et le gérant qu'elle connaissait, c'était vraiment chouette! J'y suis retournée plusieurs fois seule. Parfois il y a du sexe, parfois pas. Ça dépend de l'ambiance et du feeling que j'ai avec les personnes que je rencontre. Il ne faut pas se forcer. Et bien sûr, il faut toujours se protéger.

 

N'as-tu pas l'impression d'être l'objet de consommation des hommes (je pense notamment au fait que le prix d'entrée soit peu cher pour les femmes comparé au prix d'entrée pour les hommes)? 

Dans le club, il y a des écrans où est diffusée de la pornographie. Il y a aussi un glory hole (une pièce avec un trou pour sucer plusieurs pénis à la file sans connaître l'identité de la personne). Je pense que la pornographie et ce type de pratique sont destinées avant tout aux hommes. Ne nous mentons pas, les principaux consommateurs de sexe sont les hommes et ce qui gravite autour est majoritairement destiné à eux.

Mais pour moi, les vraies meneuses sont les femmes. Ce sont elles qui décident. J'adore me servir de ma féminité et de ma séduction comme un pouvoir. Le club échangiste est un lieu où je me sens puissante. C'est moi qui décide avec qui je veux être, avec qui je veux flirter ou coucher. J'aime me sentir désirée et au centre de l'attention.

 

Qu'est-ce que tu apprécies le plus de cette expérience?

L'interdit, la curiosité. J'ai couché avec deux hommes que je ne connaissais pas en même temps, c'était très amusant.

 

Il y a des aspects qui te plaisent moins?

Les gens sont généralement respectueux. Je dirais que le respect et le consentement sont la base d'une bonne ambiance et d'une bonne soirée. Aucun écart n'est toléré.

Un jour, un homme s'est installé à côté de moi en se masturbant (ce qui est son droit), mais il me mettait à l'aise; je lui ai dit de partir et il n'y a pas eu de problème.

J'ai déjà ressenti du dégoût pour certains hommes malsains qui ne viennent que pour assouvir leurs envies dégueulasses et qui ne sont pas là pour s'amuser, mais pour baiser à tout prix.

 

Qu'est-ce que ça t'apporte personnellement, dans ta vie de tous les jours et dans ta vie sexuelle?

Le fait que je dise à mes amants que j'allais en club échangiste a souvent changé leur comportement envers moi. Parfois, ça virait à l'obsession : les mecs se collaient à moi, car ils n'osaient pas y aller seuls. Sauf que je ne veux pas être le cobaye d'une phase sexuelle de quelqu'un ni être un guide touristique de l'échangisme.

Sinon, il est déjà arrivé qu'on me prenne pour une pute et qu'on pense que j'ose tout et que j'accepte tout parce que je sors en club échangiste. Malheureusement, les personnes qui pensent ça n'ont absolument rien compris...

 

Te considères-tu comme une échangiste?

Je ne me considère pas comme une échangiste. Dans le sens où je ne considère pas l'échangisme comme un mode de vie ou une passion. Je ne vais pas sur des forums pour exposer mon corps, je n'ai jamais fait d'échangisme en couple, ce genre de trucs... Mais je me considère libre d'accorder plus d'importance à l'acte sexuel qu'au partenaire, c'est ma vision de l'échangisme.

 

Que dirais-tu à une femme, à un homme ou à un couple qui veut aller en club échangiste, mais qui n'ose pas?

Premièrement, je leur demanderais pourquoi ils n'osent pas. Sont-ils trop pudiques ? C'est un exemple parmi un autre, mais je pense qu'il faut mettre sa pudeur et ses complexes de côté.

Selon moi, il ne faut pas y aller si on ne se sent pas prêt.e, si on est trop jeune ou trop peu expérimenté.e. Pour les couples, il faut être très très ouverts. Pour ma part, je sais que je ne pourrais pas y aller avec quelqu'un dont je suis réellement amoureuse, ça gâcherait ma relation avec lui et je serais jalouse malgré moi. Pareil pour les ami.e.s, j'aurais peur que ça gâche une relation de longue date, que ça installe un malaise.

Surtout, ne vous forcez à rien pour faire plaisir à quelqu'un et n'ayez pas honte de suivre vos désirs!

Avez-vous déjà fréquenté un club échangiste? Est-ce que ces endroits vous intriguent?

Plus de contenu