Besoin de repos pendant les Fêtes? Peut-être plus que vous ne le croyez

Crédit photo: Unsplash

Je suis prête à parier que 90% d'entre vous n'attendent que les vacances de Noël pour souffler. Et, si vous êtes franches envers vous-mêmes… Combien d'entre vous êtes malheureusement tout près d'un burnout?

Je n'ai pas besoin de peser mes mots : si vous êtes aux études, vous vivez probablement un niveau de stress intense, fluctuant lors de la mi-session et de la fin de session. Pas besoin d'une passe saisonnière à La Ronde quand on est abonné huit mois par année aux montagnes russes des échéanciers académiques. Pour les autres sur le marché du travail, le niveau de stress varie selon votre milieu professionnel, mais de manière générale, le temps des Fêtes est une période de repos (plus ou moins longue) pour la plupart d'entre nous.

Mais, même si grasses matinées, chilling entre amis et activités en amoureux sont au rendez-vous, paradoxalement, la période de Noël ajoute un certain niveau de stress à notre quotidien à cause de toutes les obligations sociales que cette période de l'année implique.

La médecin américaine Saundra Dalton-Smith a proposé un concept selon lequel les gens auraient besoin, en fait, de plusieurs types de repos : du repos social, sensoriel, physique, mental, créatif, émotionnel, et spirituel. Instinctivement, quand nous disons « je vais me reposer », nous pensons souvent au repos physique, quand, en fait, un autre type de repos pourrait être mieux adapté. Le défi est de repérer quel type de repos nous manque.

 

Le repos physique

Être privé.e de repos physique est facile à constater : vous êtes physiquement épuisé.e, vous avez du mal à garder les yeux ouverts et vous vous endormez dans le bus parce que la vibration du moteur vous donne la sensation étrange d'être bercé.e dans les bras de Morphée lui-même.

Dormir est une solution évidente, ainsi que prendre des grandes respirations ici et là durant vos journées frénétiques. Faire un cours de yoga pour étirer le corps est un autre exemple pour ceux et celles qui ont besoin de ce type de repos.

Le repos sensoriel

Prenez quelques secondes pour estimer combien de fois par jour vous vérifiez votre téléphone pour voir les notifications. Cinquante fois? Soixante-quinze? Plus que nécessaire, probablement! Vous pouvez voir sur Instagram le nombre de minutes que vous passez en moyenne sur l'application. Après tout, les téléphones sont conçus expressément pour nous rendre accro et ce vidéo de cinq minutes vous en convaincra.

Le repos sensoriel a donc tout à voir avec les écrans omniprésents dans notre quotidien. Dre Dalton-Smith dit voir fréquemment dans sa pratique des tensions musculaires au cou ainsi que des gens se fatiguer les yeux à force d'être face à un écran toute la journée.

Quelques pistes peuvent être utiles : ne pas recharger son téléphone dans sa chambre, mais plutôt dans une autre salle, ou alors, ne pas regarder son téléphone, la télévision ou son ordinateur à partir d'une heure fixe chaque soir. Une autre tactique serait de limiter le genre de notifications qui apparaît sur notre téléphone, par exemple en ne permettant que des notifs lorsque des humains essaient directement d'entrer en contact avec nous, et non à chaque like reçu sur une publication.

Le repos mental

Nous avons besoin de repos mental quand notre cerveau a la consistance d'un Jello resté trop longtemps au buffet. C'est le sentiment que nous avons lorsque notre cerveau a été essoré comme une guenille jusqu'à la dernière goutte.

Éteignez les écrans, arrêtez ce que vous faites et décrochez un instant en prenant une marche ou un bain, par exemple.

Le repos social

Ce type de repos peut aller dans les deux sens : soit vous prenez intentionnellement du temps pour connecter avec une personne qui vous fait du bien, ou soit vous refusez délibérément un engagement social qui ne vous ferait pas plus de bien que si vous étiez resté.e à la maison à chiller seul.e. Parfois, dire non aux autres revient à dire oui à soi-même.

Le repos créatif

Notre créativité est plus convoitée qu'on pourrait le croire, qu'il s'agisse de faire un brainstorm au travail ou d'organiser le party de Noël, car ce sont des situations où notre fibre créative est mise à l'épreuve. Ceci est encore plus flagrant pour les gens qui doivent créer sur une base quotidienne, que ça soit écrire, dessiner, innover ou composer.

Prenez un bain d'inspiration en allant prendre une marche, lire un livre ou n'importe quoi qui vous apporte fraîcheur et nouveauté.

Le repos émotif

Pensez à comment vous vous sentez après avoir écouté un film qui vous a bouleversé.e, ou après avoir vécu une rupture amoureuse, ou lors d'une période particulièrement mouvementée dans votre vie. Il faut alors vider sa tank à émotion, comme le robot Serge II dans l'émission Dans une galaxie près de chez vous, soit auprès d'un.e thérapeute ou auprès d'une personne avec qui vous vous sentez complètement à l'aise.

Le repos spirituel

C'est le sentiment post-stalkage que nous avons lorsqu'on regarde les highlights de nos amis sur les réseaux sociaux, eux qui ont les promotions de feu, les belles relations, les beaux bébés, les belles vacances et les belles bébelles : on se demande ce qu'on a accompli dans la vie, quel est le but de notre existence et pourquoi on fait tout ça.

Parler de toutes ces préoccupations avec quelqu'un aidera très certainement, tout comme décider de s'impliquer pour une cause qui nous tient à coeur ou alors pratiquer sa religion ou une forme de spiritualité. Ça peut être d'aller revisiter un lieu qui symbolise quelque chose pour nous et qui nous donne un sens de direction.

 

Pour conclure...

Dans le cadre de mon travail, je vois couramment la fatigue émotionnelle et la fatigue spirituelle, mais être en manque de repos dans une catégorie déteint souvent sur une autre en plus d'avoir un impact sur la santé, les relations, le bonheur et la productivité.

Nous vivons dans un monde où il y a constamment des stimuli externes, et beaucoup d'entre nous vivons avec un flux permanent de background noise dans la tête. C'est pourquoi je vous souhaite pour le temps des Fêtes de prendre un moment pour faire le point avec vous-même quant aux genres de stimuli qui vous ont fait du bien et du mal cette année, en espérant que 2020 soit une année plus équilibrée pour vous.

 

Je m’appelle Kanica Saphan, je suis sexologue et je peux répondre à vos questions sur les relations interpersonnelles, les difficultés affectives et sexuelles.

Si vous aimeriez me rencontrer en séance individuelle, vous pouvez me contacter via ma page Facebook Le Sofa Sexologique. À bientôt!

 

Source: Dalton-Smith, S. (2017). Sacred Rest: Recover Your Life, Renew Your Energy, Restore Your Sanity. New York : FaithWords. 

 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES