La vie, c'est pas comme OD

Crédit photo: Pexels

Tout comme 591 999 autres personnes (en moyenne), j’écoute Occupation Double. Je ne pourrais même pas vous dire ce qui m’attire dans cette émission, mais j’aime bien l’écouter. Je suis une célibataire endurcie qui a toujours 1001 histoires de cœur et de dates et j’aime parfois me comparer aux candidats. Sauf que je ne suis pas une candidate d’OD.

Les hommes que je fréquente n’ont pas de Top 1 et de Top 2 et ils ne me fréquentent pas dans l’objectif ultime de trouver l’amour. Ils ont une vie en dehors de tout ça; ils ne sont pas dans leur salon à attendre que Jay leur propose une date avec moi.

Aussi, il arrive que mes dates décident que, finalement, ce n’est pas un bon moment pour se caser alors que je n’ai pas encore vu de candidat d’OD cesser d’aller à des dates sous prétexte qu’ils n’en sont pas à un bon stade de leur vie.

Et s’ils veulent cesser nos fréquentations, il est parfois plus difficile de couper les ponts qu’à OD parce qu'il ne suffit pas de mettre ma face dans une enveloppe rouge pour que je disparaisse.

Alors, voilà que je déprime un peu dans ma jungle qu’est la vraie vie à fréquenter de vraies personnes avec de vraies réalités et un vrai quotidien. Ce sont des gens qui jonglent avec le métro-boulot-dodo et qui ont autre chose à faire que me dater et partir en voyage avec moi. Ce sont des gens qui choisissent entre moi et un million d’autres personnes rencontrées dans la rue et, surtout, ce n’est pas écrit dans mon front que je cherche à me caser.

Finalement, OD, un peu comme toutes les émissions; c’est fait pour nous faire rêver que nous aussi, on va finalement rencontrer l’amour dans la maison #2 ou dans la maison #3 (Ou pourquoi pas les deux!) et gagner un condo, une voiture et un abonnement au gym.

Parce que c’est ça, la vraie vie, après tout! Non?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES