Denise Bombardier et la haine des femmes

Crédit photo: Tout le monde en parle/Facebook

J’aimerais vous dire que je suis surprise de toute la haine que deux mains peuvent étamper sur un clavier, mais quand ça concerne les Denise Bombardier, Richard Martineau et Sophie Durocher de ce monde, je suis comme rendue habituée.

Quand j’ai vu son article critiquant le costume d’Halloween de Catherine Dorion, une chose m’a tout de même frappée : à quel point cette femme est remplie de haine envers les autres femmes? D’un côté, elle rabaisse et discrimine complètement la manière de s’habiller de la députée de Québec solidaire, l’accusant d’être une « ado trentenaire » parce que cette dernière choisit de porter des Dr. Martens plutôt que des talons aiguille, mais de l’autre côté, elle slut-shame violemment la même personne lorsqu’elle s’habille de manière plus classique pour faire un pied de nez à ses détracteurs.

« Assise sur le bureau qu’encadrent les drapeaux du Québec et du Canada, elle offre son corps à l’admiration des hommes qui adorent les jupes à ras le c... »

Pardon? Comme si la seule et unique raison de la photo – et du costume – de Catherine Dorion était d’offrir son corps à l’admiration des hommes. Ce genre de propos continue de propager des idées sexistes et violentes à l’égard des femmes, les réduisant ainsi à l’état d’objet simplement bon à être contemplé.

Elle lui reproche ensuite de perdre son temps à « attirer l’attention » plutôt que de « travailler sur ses dossiers ».

Euhm. Clairement une photo qui prend un gros 30 secondes à capturer et à mettre en ligne empêche Catherine Dorion de travailler sur ses dossiers. CLAIREMENT. Cet argument est tellement ridicule et rabaisse encore une fois la femme à un objet de distraction plutôt que de souligner tout le travail et les bons coups effectués par la députée.

 

C’est rare que je réponds à ceux qui disent n’importe quoi sur mon cas, mais là, Sylvain, tu t’attaques à ce que je...

Posted by Catherine Dorion on Tuesday, November 5, 2019

 

La chronique de Bombardier dégouline de non-sens, d’arguments sexistes, haineux et violents. Tout ce que ça me confirme, c’est qu’elle fait une fixation sur le corps des femmes et veut traîner au bûcher tout ce qui ne correspond pas à sa définition très étroite de la convenance.

Que pouvons-nous donc faire pour vous plaire, ma chère Denise? Ne pas exister, je crois.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES