Témoignage d'une slasheuse assumée qui refuse de choisir

Crédit photo: Unsplash Témoignage d'une slasheuse assumée qui refuse de choisir

On vit dans une société où on est censés être tous des spécialistes dans quelque chose. On nous demande de se trouver UNE passion précise et de vivre de ça le restant de notre vie. Depuis que j’ai 16 ans (peut-être même avant), on me met de la pression pour que je choisisse une carrière, que je fasse un choix ultime pour dire ce que je ferai du restant de ma vie. À 16 ans.

Je ne sais pas si je suis la seule… mais je ne le savais pas du tout à cet âge et 7 ans et demi plus tard, je n’en ai toujours aucune idée.

Je vis avec plusieurs intérêts: j’aime apprendre. Je trouve une nouvelle chose que je ne connais pas et, pour le plaisir d’apprendre et de repousser mes limites, je me concentre sur ce sujet puis je passe des journées ou des semaines à vouloir en apprendre le plus possible. Après quoi, ma « nouvelle passion » se termine… J’ai appris ce que je voulais, j’ai maitrisé le sujet. Je passe à autre chose.

J’ai passé à travers tellement d’intérêts que je pourrais surement vivre la vie de 20 personnes à temps partiel. Je ne suis aucunement SPÉCIALISTE dans chaque domaine, mais je connais un peu de tout, et avec tout ce que je connais, je peux dire que ça m’apporte toutes sortes de bénéfices dans ma vie, que ça change ma perspective sur plusieurs sujets, et que j’apporte même des idées nouvelles partout où je vais.

Je suis une généraliste, une scanner, une multipotentielle, une slasheuse. Eh oui, j'ai au moins 24 onglets ouverts... autant sur mon ordinateur que dans mon cerveau. 

D’après mes recherches, je vivrais très bien dans le temps de la Renaissance, et je serais même une vedette. Les généralistes étaient très bien réputés. C'est vrai! Quelle chance d’en connaître autant sur une foule de différents domaines!

Aujourd’hui, je me fais dire constamment que « tu trouveras un jour », que « c’est que tu n’as pas encore découvert ta vraie passion », que « tu ne réussiras pas de cette manière ». Aujourd’hui, il faut être un spécialiste, il faut savoir TOUT d’un seul sujet.

Eh bien aujourd’hui, j’écris une lettre pour nous tous : tous ceux qui vivent avec plus d’une passion. Tous ceux qui aiment l’art, la science, la spiritualité et la cuisine à la fois. Tous ceux qui aimeraient avoir un resto-café, une librairie et être coach en même temps. Qu'on ait 2, 3, 4 champs d'intérêt différents ou même plus, ce n’est pas important. Parce que chacune de nos forces nous apporte quelque chose dans la vie et que tous nos intérêts divers et connaissances font de nous une personne unique.

Je suis tannée de devoir me justifier. Je suis tannée de me faire juger. Nous sommes tout autant « valables » que les spécialistes, et même, j'oserais ajouter que nous avons encore plus d’idées à apporter pour enrichir chaque domaine qui nous intéresse.

 

Quelles sont VOS passions?

 

Vous avez envie de partager votre histoire? Écrivez-nous via info@tplmag.com

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES