Peur, tristesse et colère : amis ou ennemis?

Crédit photo: Unsplash Peur, tristesse et colère : amis ou ennemis?

Depuis quelques années, il y a un genre de « mouvement » qui encourage grandement l’expression de soi, notamment de ses besoins, de ses limites et de ses émotions. On le voit un peu partout, que ce soit dans les publicités, les livres, les films, etc. Mais pourtant, dans le quotidien, je vois encore tellement de personnes qui ont peur de dire ce qu’elles vivent, ou pire, qui se font juger ou critiquer lorsqu’elles prennent enfin le risque de donner un peu plus accès à elles. Ça me fâche (oui, oui, j’exprime ma colère), car les émotions ont une réelle fonction et elles méritent donc totalement d’être nommées et entendues.

Tranche de vie : En plein moment de colère et de conflit, alors que je tentais d’exprimer avec le plus de politesse possible ce que je ressentais, je me suis fait dire que les jeunes de nos jours ont sûrement été trop gâtés, sont constamment révoltés et en mode plainte. Vous pouvez imaginer la suite… Je me suis sentie entendue, j’ai remercié la personne de m’avoir écoutée et de s’être mise à ma place et je l’ai ensuite serrée dans mes bras… NOT. La vraie version c’est que ma colère n’a fait qu’augmenter et cette même personne aimerait donc que j’aille faire de la méditation pour calmer ma colère. ARRRRRRRRGH!!!!! J’aime la méditation et j’ai encore de l’amour pour cette personne, mais CE N’EST PAS UNE FOUTUE HISTOIRE DE MÉDITATION! C’est une histoire de « peux-tu m’écouter réellement stp et tenter de te mettre à ma place »? J'aurais voulu que la personne entende ma colère qui signifiait simplement que je n'étais pas bien dans une relation qui manque d’authenticité et je voulais qu'on trouve une solution ensemble.

En effet, s’il y a une chose à comprendre avec les émotions c’est qu’elles servent à quelque chose! Elles veulent nous communiquer un message important. Je veux dire, imaginez-vous si dans la préhistoire personne n’avait écouté son émotion de peur une fois devant le mammouth? Eh bien il y aurait de bonnes chances pour qu’on ne soit même pas sur Terre aujourd’hui! Voici un extrait du film « Sens dessus dessous » pour exprimer mon point, un joli film qui nous réconcilie avec nos émotions.

Bon, quand je parle, j’ai l’air de trouver ça hyper facile, mais non, pas du tout! Mes doigts ne tapent pas si vite, car j’ai énormément peur que la personne dont je parle plus haut ne me comprenne pas et que ça ne fasse qu’envenimer la situation. Mais je dois le faire pour elle et pour moi. Je me rappelle, il y a une dizaine d’années, j’ai vu un psy qui m’a coachée sur la fonction des émotions : la peur, ça nous souligne qu’on perçoit un danger (pas obligé d’être un mammouth, ça peut être la peur de l’échec, par exemple), la colère, ça signifie qu’un de nos besoins (tel que se sentir aimé.e, se sentir respecté.e) n’est pas satisfait et la tristesse ça signifie qu’on a un deuil à faire (comme réaliser que malgré nos efforts nous ne sommes pas fait.e.s. pour tel type de carrière). Quand vous ne les écoutez pas ou que vous les mettez sous votre tapis, vous prenez le risque qu’à un moment donné, ça vous rattrape et, qui sait, une fois plein de petits bouts de colère accumulés, vous aurez peut-être l’air de Godzilla quand vous allez tenter de les exprimer, alors que vous auriez pu avoir l’air d’un petit chihuahua sans malice si vous les aviez exprimées dès le début.

Il est vrai que parfois notre « détecteur interne » détecte un énorme feu alors qu'il n'y a qu'un peu de fumée inoffensive. Par exemple, une personne pourrait réagir comme si elle vivait un vol à main armée alors qu'elle voit une mini araignée à 5 mètres d'elle. Je ne vous dis pas alors que je recommanderais à celle-ci de se préparer une armée pour combattre l'araignée afin de se rassurer et de prendre soin de sa peur. Cependant, elle pourrait commencer par l'accueillir, cette peur, et éventuellement tenter d'y donner un sens pour mieux comprendre comment la confronter.

Je vous laisse avec une vidéo qui montre une infirmerie à émotions. Si de nos jours, tout cela était enseigné dès l’enfance, au même titre que l’on apprend à lire et écrire, ne pensez-vous pas que vous pourriez vous permettre vous aussi d'écouter et de prendre soin de vos émotions et de celles des autres?


 

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES