On connaît tous les bienfaits de l’activité physique sur notre santé mentale. Mange bien, pratique un sport, fais le ménage de ta chambre et tu vas mieux feeler, qu’ils disent. Donc on commence presto l’entraînement et on attend (im)patiemment les résultats. Et si on s’y prenait autrement? J’ai rencontré André Barsalou, un yogi moderne 2.0 (mes mots) pour discuter de l’entraînement de notre santé mentale par le biais du yoga et de la méditation. 

« André, ça veut dire quoi, pour toi, la santé mentale? »

Je m’attendais à 2-3 phrases toutes faites que j’allais pouvoir copier-coller dans mon article. Une réponse rapide pour pouvoir poser ma deuxième question. Comme si j’étais prête à pondre un A-B-C de l’entraînement de la psychée. J’envisageais, naïvement, créer un brain bootcamp infaillible le temps d’un café latte. C’est de cette façon que j’ai appris ma première leçon. Je vous raconterai donc mon entretien avec André, une discussion intéressante, décousue et pleine de détours riches de sens. Mais je suis désolée gang, y’a pas de solution miracle dans cet article.

André m’expliquait que plusieurs aspects sont assez connus lorsqu’on parle de santé mentale. On pense ici aux saines habitudes alimentaires, à l’activité physique, à nourrir nos relations sociales et à entretenir notre espace de vie. Par contre, on oublie trop souvent de faire le ménage dans notre tête. La plupart du temps, on soigne notre santé mentale quand on fait face à un événement douloureux. Pourtant, c’est comme se brosser les dents : une routine quotidienne qu’on ne devrait pas négliger (!)

« Ok, André, j’suis d’accord. J’veux bien brosser mon mental tous les jours. J’commence avec quoi? »

André a découvert le yoga il y a plusieurs années. Il avait déjà à l’époque un intérêt marqué pour la culture et la philosophie asiatique. Le yoga a été pour lui une porte d’entrée vers la méditation. Ces deux pratiques sont, pour lui, intimement liées et sont très libératrices. Le yoga et la méditation permettent, entre autres, de se concentrer sur notre respiration et sur nos sensations corporelles. C’est un exercice à explorer doucement et simplement.

« Faut que je fasse de la méditaquoi? »

La méditation peut prendre plusieurs formes. L’important, c’est d’être patient, d’avoir de la compassion et un peu de courage pour découvrir un exercice qui a énormément de bienfaits sur nous. Plusieurs applications sont disponibles pour nous guider, comme Headspace ou Smiling Mind.

« J'veux bien essayer. Quoi d’autre? »

André organise une première retraite printanière du 31 mai au 2 juin 2019. Le séjour, ouvert à tou.te.s, a pour but de se ressourcer en nature. Au menu, des séances de yoga/méditation, des ateliers culinaires, des activités riches et variées pour inspirer ses réflexions personnelles. Faites vite, les places s’envolent rapidement.

Un second séjour est aussi ouvert au mois d’août, en collaboration avec Carolina Alegria et les Filles du Nord. Toutes les informations sont disponibles ici.

Et j’ai terminé mon café. Je n’ai pas développé de plan d’entraînement de santé mentale. Je n’ai pas trouvé de remède miraculeux pour la mise en forme de l’esprit. Mais je vous jure que j’ai marché vers mon auto doucement en appréciant la chaleur du soleil sur mes épaules.

Pour consulter l’horaire de cours de yoga d’André Barsalou, faites un tour sur le site de Modo Yoga ou abonnez-vous à son compte Instagram @dre.b.living.  
 

Page d'accueil