Mon petit frigo vide sans gaspillage alimentaire (ou presque)

Crédit photo: Enrico Mantegazza/Unsplash Mon petit frigo vide sans gaspillage alimentaire (ou presque)

Dernièrement, j'ai lu l'article de Carolane sur le frigo rangé de Marilou (la Queen) et ça m'a grandement interpellée. Si pour Marilou le frigo reflète ce qui se passe dans notre tête, j'en conclus que j'ai ben de l'espace dans mon crâne. Parce que je ne tolère absolument pas un frigo plein. Que celui-ci soit organisé ou pas.

Mon frère dit toujours en riant qu'il y a seulement chez moi qu'on peut aisément rentrer une caisse de 24 dans le frigo. Et c'est vrai. Il y a de la place en masse. Pourtant mon réfrigérateur n'est pas un format industriel, il a une taille standard. C'est juste que je ne le remplis pas.

Un frigo plein, ça me cause de l'anxiété. Mais il y a de la nourriture dedans là, quand même. C'est juste que je fonctionne avec le strict nécessaire. J'ai pourtant essayé d'y aller autrement. Pendant les premières années en appartement, je le remplissais de nourriture, que ce soit les aliments prévus pour les menus de la semaine, des repas pour dépanner, des trucs pour dîner, etc. Je répétais ce que j'avais appris à la maison avec mes parents. Le frigo était toujours bien rempli de nourriture, de restants, de légumes, de charcuterie, et plus encore. Je ne peux pas me plaindre, j'ai toujours été bien nourri.

Mais ce qui fonctionnait pour eux ne fonctionnait pas pour moi. J'ai vite compris que si je remplissais mon frigo, il y avait des pertes. Toujours! Je finissais par laisser traîner des restants dans le fond du frigo, je retrouvais des légumes en état de décomposition, des aliments qui ont largement passé la date de péremption. Je les laissais là par écœurement. J'essayais de les ignorer jusqu'à ce que je n'aie d'autre choix que de jeter le contenant et le contenu (ouaip, dégueulasse à ce point-là). J'ai dû réorganiser complètement ma façon gérer les repas. Parce qu'en plus d'être dégueulasse, c'est de l'argent qui finit aux poubelles. Littéralement.

Mon frigo semble vide, pourtant il est plein pour la semaine. Je planifie mes menus chaque début de semaine et je fais l'épicerie en conséquence. J'essaye de faire l'épicerie pour 5 jours maximum, autrement je m'organise pour que certains mets se fassent avec des légumes congelés ou en boîte (salut les haricots), pour éviter les pertes. Comme ça, si je décide de sauter un repas ou manger au resto, je peux remettre mon menu au lendemain tout en ne perdant pas des aliments qui doivent être consommés immédiatement. Pour éviter de gaspiller, je prends aussi en considération ce que j'achète en plus grosse quantité pour que cela puisse être réutilisé dans d'autres recettes. Par exemple, aussitôt que je cuisine avec des tortillas, j'en ai toujours de trop. Je m'organise alors pour prévoir un autre repas où je pourrai les passer. Je prends aussi le temps d'inscrire seulement les ingrédients dont j'ai besoin pour mes recettes sur ma liste d'épicerie, après y avoir ajouté les produits frais nécessaires pour la semaine (par exemple le lait, le pain, etc.). Mon dernier truc, c'est de m'assurer que je n'achète pas mes produits en double, donc je fais le tour de mes armoires et de mon réfrigérateur avant de finaliser ma liste d'épicerie.

Donc si pour certain.e, mon frigo semble être le reflet d'une personne désorganisée qui ne cuisine pas, c'est tout à fait le contraire : je suis super organisée, juste à ma façon. Évidemment, je ne suis pas préparée pour l’apocalypse. Mon chum se plaint souvent qu'il n'y a rien à manger dans le frigo. Parfois, c'est vrai, parfois, c'est juste un manque d'imagination de sa part. C'est vrai que je n’ai pas tant d'options pour les imprévus. Toutefois, j’économise beaucoup plus d'argent et d'énergie à fonctionner de cette façon-là.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES