Je m'étourdis moi-même

Crédit photo: Luke Braswell/Unsplash Je m'étourdis moi-même

Je m’étourdis moi-même.

Quand je prends du recul, quand je m’arrête pour regarder en arrière et constater où j’en suis aujourd’hui, j’ai le tournis. Pas que je vive une vie rocambolesque ou hors du commun. Pas que je sois déçue d’où j’en suis ou déçue des expériences vécues. Au contraire. Mais reste que j’ai l’impression de ne jamais m’arrêter. Étant une personne de nature anxieuse, j’ai appris à gérer mon quotidien pour ne pas trop m’en mettre sur les épaules et garder un équilibre qui me permet de vivre ma vie avec moins de stress. Donc, si je me compare à d’autres personnes de mon entourage, je suis beaucoup moins occupée. Et c’est tout à fait correct. Mais pour moi, pour mes limites personnelles, je trouve mon quotidien parfois intense.

J’ai l’impression d’être en constante évaluation pour prendre une décision. À devoir gérer les changements, les attentes, les réactions. À me questionner, à évaluer, à peser le pour et le contre, à faire des recherches, à calculer, à réfléchir, à recueillir l’avis de mon entourage. Et parlant de mon entourage, je les plains parfois. Bien qu’ils me rassurent et me disent qu’ils sont là pour ça, qu’ils sont heureux de me donner leur avis et de me guider s’il le faut, je me trouve parfois high maintenance.
On dirait que j’ai de la difficulté à rester où je suis, bien et sereine. J’ai besoin de changement, de projets, d’action. Et c’est contradictoire. Car de l’autre côté, j’aime quand mon horaire n’est pas trop chargée, que je suis dans ma petite routine, que je trouve mes repères rassurants. Avec le temps et à cause grâce à mon anxiété, j’ai appris à m’écouter, à me respecter et à dire non. Alors d’un côté, je me sens outillée pour gérer mon quotidien et ne pas trop m’en mettre, et de l’autre, j’ai l’impression d’être dans un flot constant de décisions à prendre.

Des exemples? Changer trois fois de job en un an (texte ici), changer 3 fois de logement en trois ans (et je m’enligne actuellement pour une 4e fois), dater des gars et me questionner sur chacun d’eux, etc.

Mais bon. Peut-être que c’est ça la vie. Peut-être que chacun vit des périodes plus agitées et ensuite plus calmes. Peut-être que c’est justement ça, mon équilibre : du mouvement dans ma routine plus tranquille. Peut-être que je dois juste continuer d'assumer mes choix et foncer.

Dans tous les cas, je m’épuise parfois moi-même. Et je lève mon chapeau à mon entourage qui me supporte et m’aime malgré tout!

Bon alors, what’s next?!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES