Le décès d’une idole de K-pop soulève des questions sur la pression dans l’industrie musicale

Crédit photo: jelly_jilli/Instagram Le décès d’une idole de K-pop soulève des questions sur la pression dans l’industrie musicale

Sulli, une vedette de K-pop, a été retrouvée morte à son domicile cette semaine et bien qu’une enquête policière soit en cours, on apprend via un article de La Presse que la police considère le suicide comme une cause possible de sa mort.

Les groupes de K-pop ont connu une véritable vague de popularité dans la dernière décennie, bien au-delà de leur pays d’origine, et plusieurs décrient la pression immense subie par les vedettes. Sulli était une ancienne membre d’un des groupes les plus connus de la pop sud-coréenne, f (x) avant de se lancer dans une carrière solo et se concentrer sur ses contrats d’actrice.

L’industrie de la K-pop est mise de l’avant comme produit d’exportation par la Corée du Sud (l’industrie rapporte plusieurs milliards de dollars). La pression est immense et les vedettes doivent souvent enchaîner spectacles, conférences de presse, événements de promotion, répétitions, entraînements, etc. en plus d’être scrutées à la loupe par leurs admirateurs et leurs détracteurs… Plusieurs vedettes ont dénoncé, suite au décès de Sulli, le stress, le harcèlement et la pression dont sont souvent victimes les artistes de cette industrie musicale.

Sulli n’est malheureusement pas la première victime de cette pression… En 2017, Kim Jong-Hyun, un chanteur du boys band SHINee, avait mis fin à ses jours dans sa chambre d’hôtel, des suites d’une longue dépression. L’an dernier, la chanteuse Goo Hara (proche amie de Sulli) a été hospitalisée pour une tentative de suicide.

Les vedettes de K-Pop doivent garder une image parfaite en tout temps et le moindre accroc les hante longtemps. Sulli était engagée pour les droits des femmes et parlait souvent de santé mentale, un sujet très tabou en Corée du Sud. Son franc-parler et le fait qu’elle avait récemment refusé de porter un soutien-gorge en public lui ont valu d’être l’objet de harcèlement en ligne.

Personne ne devrait être placé dans une situation de stress et de harcèlement dans le cadre de leur travail. C’est tellement dommage qu’un drame doit arriver pour qu’on se questionne sur ces enjeux.

 

Le décès de Sulli nous attriste beaucoup et on souhaite qu'elle repose en paix.

 

Suicide Action
1-866-277-3553

Tel-Jeunes
1-800-263-2266

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES