Il y a maintenant 8 mois, j’ai dû déménager précipitamment de mon appartement parce qu’un ami de longue date/coloc a décidé que notre relation ne lui convenait plus. Il y a maintenant 8 mois, j’ai appris à la dure que les amitiés, c’est fragile même quand on les prend pour acquises.  

J'ai vécu la plus grosse peine de ma vie, je pense. Oui, pire que celle de mon premier cœur brisé. J’ai eu le cœur brisé d’amitié et ça fait vraiment mal. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’avec le recul, je me suis rendu compte de la place qu’occupe l’amitié dans ma vie. C’est-à-dire, une énorme place. J’ai aussi pris conscience (même si ça sonne cliché) de qui étaient mes vrais amis.

C'est drôle; la solution à ma peine d’amitié, ç'a été l’amitié. Je suis le genre de personne qui accorde beaucoup d’importance à ses relations, que ce soit amoureuses ou amicales. Je suis loin d’être une personne solitaire, j’aime le monde. C’est aussi pour ça que j’ai eu l’impression que mon monde s’écroulait quand j’ai perdu mon pilier de l’amitié. 

Puis, peu à peu, j’ai découvert que mon monde ne s’était pas écroulé... il est encore solide par d’autres relations d’amitié. J’avais mal dosé l’importance des relations parce qu’elles peuvent être importantes, certes, mais elles ne doivent pas être négligées non plus . Il faut prendre soin de ses amitiés, comme une plante. Il faut les arroser, il faut les préserver. Je ne suis pas une amie facile, j’en suis consciente. Je suis très émotive et ça peut parfois être pesant, mais j’aime vraiment de tout mon cœur par contre, et ça, j’espère que mes amis n’en doutent pas.  

Dans 2 ans, ça va faire 10 ans que je suis amie avec trois personnes magnifiques que j’ai rencontrées par hasard dans un cours de Cégep où on connaissait tous personne. Ces personnes-là sont restées à mes côtés tout le long. Parfois discrètement, parfois en prenant plus de place, mais c’est plus particulièrement dernièrement que l’importance de cette amitié-là m’a frappée.

Il y a eu des tempêtes, plusieurs mêmes, mais on s’est toujours relevés. Ils ont essuyé mes larmes plus que personne et ça, ça fait réaliser bien des choses. Ce lien-là, contrairement à l’autre, je vais l’arroser, je vais le préserver et en prendre soin. 

Merci pour tout Nana, Monmon et Titi. Je vous aime à l’infini.

#2015

Page d'accueil