Ma petite histoire de stage chez Ton Petit Look

Crédit photo: John Schnobrich/ Unsplash Ma petite histoire de stage chez Ton Petit Look

Une initiative du programme Classes Affaires de Montréal Relève

Aujourd’hui, c’est ma première journée de stage chez le blogue mode Ton Petit Look. J’ai eu la chance d’avoir ce stage grâce au programme classe affaire, organisée par mon école secondaire; ça commence avec 2 ateliers où un.e chargé.e de projet vous explique un peu comment tout va se dérouler.

Dans le premier atelier, les élèves effectuent plusieurs activités pour que la chargé.e de projet connaisse mieux les élèves, mais aussi que ceux-ci voient un peu quelles sont leurs propres attentes pour trouver un milieu de stage qui leur plait, parce que ce que l’on veut, c’est passer une bonne semaine où l’on est excité.e.s d’aller commencer sa journée et d’apprendre toutes sortes de nouvelles choses. Le deuxième atelier quant à lui est le moment où l'on aborde le comportement à avoir dans un univers de travail, que ce soit la tenue vestimentaire, les comportements, etc.

 

Un choix difficile

En fait, avoir un stage dans le monde des communications/ rédaction/ production n’était pas mon premier choix. C’était plutôt les métiers de la santé et biopharmaceutiques. J’ai reçu deux offres de stage: la première dans un milieu en santé et la deuxième chez Ton Petit Look. J’étais vraiment très mitigée, qu’est-ce que j’allais bien pouvoir choisir ?

 Ma petite histoire de stage chez Ton Petit Look
Crédit: Glenn Carstens-Peters/Unsplash

 

 

J’ai alors accepté ce stage, car j’adore écrire. C’est une passion acquise depuis très jeune (même si je le suis encore). Étant une grande lectrice, qui lit tout le temps, partout et à n’importe quel moment, l’écriture m'est venue très naturellement. En plus de cela, j’ai toujours voulu créer mon propre blogue, donc quand j’ai eu l’appel de Classes Affaires me demandant si j’acceptais de faire un stage chez Ton Petit Look, j’ai tout de suite sauté sur l’occasion, d'autant plus que je connaissais déjà bien le blogue. Je me suis aussi dit qu'en acceptant ce stage, je pourrais laisser de la liberté à mon côté artistique.

 

Mettre le pied dans le monde des communications

Aussi, j’ai toujours pensé que les métiers en communication étaient pour moi des portes fermées parce que c’est quand même un milieu très sélectif, où très peu de personnes peuvent entrer sans avoir de bons contacts. En tout cas, c’est comme ça que je le perçois. Avoir un accès, aussi petit soit-il, pouvoir regarder derrière cette porte pendant quelques jours, c’est assez pour peut-être me donner une idée de ce que je veux faire comme métier.

 

L'arrivée dans mon milieu de stage

En arrivant dans le bureau, j’étais très nerveuse, m’imaginant avoir les mêmes obstacles que Anne Hathaway dans Le diable s’habille en Prada, mais j’essayais de me répéter mentalement que tout allait bien aller. J’ai fait les présentations avec celles qui allaient m’accompagner dans ce processus d’environ une semaine. Je ne peux pas vraiment dire grand-chose puisque c’est ma première journée, mais non ce n’était pas du tout comme dans Le diable s’habille en Prada. Tout le monde est gentil avec moi, mais les vibes mode du film sont assez présentes et je sens que je vais beaucoup aimer « travailler » ici.

via GIPHY

Les bureaux sont ouverts, on voit tout le monde, la déco est vraiment magnifique. Bref, on se sent vraiment chez soi. Lors de ce premier jour, j’ai appris les bases de l’écriture d’un article et fait la connaissance de l’équipe.

Le blogue Ton Petit Look aborde plusieurs thématiques ; mode, diversité corporelle et enjeux sociaux. Je peux vraiment écrire sur toutes sortes de sujets, ce qui est vraiment génial, il n’y a pas de limites et vraiment aucune pression: j’ai l’impression de faire partie de l’équipe. Je pense que je vais apprendre plein de choses au cours de ce stage et je ne pense pas que j’aurai envie qu’il se termine.

 

Après une semaine de stage: ma dernière journée et un petit bilan de l'expérience

Aujourd’hui, c’est ma dernière journée de stage chez Ton Petit Look et je suis un peu triste (même si j’ai aussi hâte de retourner à mes journées de vacances où je n'avais rien de prévu à l'horaire). J’ai beaucoup écrit en 4 jours; j’ai dû me pousser pour avoir des idées d’articles à écrire, faire fonctionner mon cerveau qui avait été sur off pendant 2 semaines.

 Ma petite histoire de stage chez Ton Petit Look
Crédit: Krista Mangulsone/Unsplash

 

Non, ça n’a pas été toujours facile et ma mentore peut le confirmer avec tous les gros soupirs que je poussais parfois. Pendant ces 4 jours, je me suis vraiment dépassée, je ne pensais pas pouvoir le faire, mais j’ai réussi.

J’ai reçu plusieurs critiques constructives sur mon écriture et mes idées d’articles en général (je ne veux pas prendre la grosse tête, mais elles étaient assez bien). Pas si mal pour une fille qui, quelques jours plus tôt, ne réfléchissait qu’à si elle restait dans son lit à dormir toute la journée ou si elle se levait pour regarder Netflix jusqu’à 1:00 du matin. C’était un très grand changement.

 Ma petite histoire de stage chez Ton Petit Look
Crédit: Thibault Penin/Unsplash

 

À cause de cela, aussi, en rentrant chez moi, j’ai souvent été morte de fatigue, n’étant plus habituée à me lever à 6:30 chaque matin pour ne pas être en retard, mais je pense que ça en valait la peine.
Je pense que ce stage m’a beaucoup apporté et que je pourrai transposer toutes les critiques reçues dans mes dissertations de français qui, malheureusement, ne me donneront pas autant de liberté que mon stage chez TPL.

Véronique Thibeault était la personne qui s’occupait de moi pendant ce processus de stage. Je lui ai posé plusieurs questions et elle avait toujours la réponse à celles-ci. C’était vraiment facile de lui parler, elle était un peu comme une amie pendant ces 4 jours et j’espère aussi l’avoir été un peu pour elle.

Aussi, au départ, j'étais vraiment intéressée par un stage dans le domaine de la psychologie et j'étais un peu déçue quand la chargée du projet Classes Affaires m'a dit qu'il n'y en avait pas.

C’était sans savoir que ma mentore chez TPL a étudié en psychologie et en sociologie: j’ai eu un stage avec un 2 pour 1. J’allais dans une entreprise géniale et j’avais quelqu’un qui pouvait répondre à mes questions. Plus que ce que j’avais espéré!

J’ai vraiment passé une bonne semaine chez Ton Petit Look; j’espère pouvoir continuer d’écrire sur le blogue et de partager avec vous mes pensées et petites découvertes.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES