La chance d’avoir une « belle » peau ou comment le skincare en général est un privilège!

Crédit photo: Unsplash La chance d’avoir une « belle » peau ou comment le skincare en général est un privilège!

Vous savez, avec mon travail, je n’ai pas toujours le temps de rester connectée à ce qui se passe. Joke, ça fait partie essentiellement de mon travail d’humaine et aussi d’entrepreneure de me poser des questions et de réfléchir sur ce qui se passe dans le monde.

Donc, je reste assez informée. Je suis dans le milieu de la beauté depuis 8 ans. Je privilégie personnellement la prévention dans le skincare depuis que je suis petite. Une des premières choses que ma mère m’a montrées comme elle ne se maquillait pas tant, c’était de bien hydrater mon visage, matin, soir et de prendre le temps de toujours se laver le visage le matin et le soir. J’ai aussi une génétique assez chanceuse. J’ai pas fait d’acné plus que deux trois boutons, j’ai une peau d’apparence jeune depuis toujours. Ma face réagit bien à pas mal toute. Et le seul truc que j’ai, c’est de l’eczéma de stress dans la face et de la rosacée qui se contrôle assez facilement si je suis pas trop yolo sur le vin rouge et les sulfites.

J’ai aussi accès à une panoplie de produits pour le visage gratuitement ou à rabais, sinon j’ai un assez bon emploi qui fait que je peux me permettre de dépenser beaucoup pour des produits. J’ai la chance de voir des tonnes de spécialistes qui me donnent des conseils et j’ai accès à de l’information spécifique sur des produits à longueur de semaine. J’ai aussi les connaissances pour analyser les données et avoir un regard critique sur le monde qui m’entoure.

L’affaire c’est que c’est pas tout le monde qui a ce genre de chance et c’est important de se rendre compte de ses différents privilèges quand on donne des conseils aux autres. Dans le sens que, comme mon amie Eve Martel doit le répéter souvent, c’est un coup de bol d’avoir une « belle » peau d’apparence jeune, un coup de loterie de la part de la génétique et pas grand-chose d’autre. C’est important de se le dire.

Je vois souvent des gens conseiller à des étudiantes des crèmes qui coûtent le quart de leur loyer en disant que ça, c’est la panacée de la vie entière et qu’elles seraient nouilles de pas prendre de leurs précieux dollars pour agir directement sur leur problème. Ça m’écoeure parce que je sais que ça n’aide personne. T’sais, personnellement, il y a une tonne de marques haut de gamme que j’adore, mais je dois garder en tête que c’est pas tout le monde qui a le même genre de privilèges que moi, le même budget, le même ADN (sauf Carolane héhéhé).

C’est pour ça que j’essaie de toujours tester les marques qui sont grand public parce que c’est pas vrai que c’est pas bon. Il y a des tonnes de marques qui font des efforts incroyables pour offrir des produits qui ont un bon rapport qualité-prix. Comme tout le monde, j’essaie aussi de dire quand on peut avoir des trucs dans un plus petit format pour essayer et prendre le temps de voir si ça fait.

Et sinon, ben boire de l’eau et trouver des alternatives qu’on a directement dans son garde-manger, ça aide aussi!

Mais je pense que dans l’industrie des créateurs de contenu, il faut garder en tête à qui on parle, et pas oublier que même si on travaille fort, qu’on doit inventer notre job tous les jours, pis qu’Internet c’est pas facile non plus, ben tout ça là, c’est quand même pas si pire que ça. On est chanceux, comme beaucoup d’autres personnes, d’avoir accès à des produits et c’est notre devoir de trouver des alternatives qui collent à nos vrai.e.s lecteur.rice.s. Simplement pour les respecter et les comprendre.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES