Pourquoi je veux qu’on arrête de me dire d’être moins sensible

Crédit photo: Junior Moran/Unsplash Pourquoi je veux qu’on arrête de me dire d’être moins sensible

Je veux d’abord commencer par vous dire que je ne reproche à personne ce type de commentaire. Je comprends que dans l’incompréhension, on peut plus facilement tomber dans le jugement ou vouloir bien faire en donnant des conseils à quelqu’un. Cependant, ça y est, je dois le dire : ARRÊTEZ DE ME DIRE D’ÊTRE MOINS SENSIBLE, DE ME CALMER, DE PAS PRENDRE LES CHOSES AUTANT À CŒUR.  

Je ne fais pas exprès, vous savez? La plupart du temps, je préférerais même ne pas ressentir toutes ces émotions en même temps, mais pourtant, elles sont là. Elles me tirent le ventre, je les ressens. Je ne peux pas faire autrement même si j’essaie très très fort. Vous voyez, j’ai une condition qu’on appelle dans le jargon médical : l’hypersensibilité. Je sens donc avec mon petit nez les odeurs de loin, j’entends avec mes oreilles le son très intensément (plaisant dans un club me dites-vous? Vraiment!) et donc avec tout ça, quand je vis une certaine émotion, je la vis plus intensément.

Je suis aussi borderline, alors allô le beau mélange! Bon, je vous rassure quand même, je suis capable d’être fonctionnelle comme humaine! Mais quand j’ai des petites crises, je me tourne souvent vers mes proches ou vers des gens avec qui je suis sur le moment par exemple. La phrase que j’entends le plus souvent c’est « Mais voyons! Tu dois t’endurcir! » À ceci j’ai souvent envie de répondre qu’en fait, je suis une des personnes les plus fortes que je connaisse. C’est difficile de composer avec une tempête d’émotions chaque jour. 

Quand on me dit ce genre de commentaire, je me sens jugée, je me sens comme si je devais me sentir coupable qu’une certaine remarque me fasse de la peine. Vous savez les êtres humains, ce sont de petites bêtes très complexes et nous avons chacun notre façon de réagir face à une situation ou une autre. Toutefois, je pense qu’il est important face à quelqu’un de sensible de ne pas entrer dans le shaming de ses émotions, mais plutôt de tenter de les comprendre. 

Alors la prochaine fois que je pleure parce que j’écoute une émission de talent et que les gens ne sont pas choisis, peux-tu rire avec moi un peu de la situation et ne pas me juger please?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES