Ma motivation pour bouger, je la perds trop souvent

Crédit photo: Maria Fernanda Gonzalez/Unsplash

Ok. Vous êtes parti.e pour la gloire, vous avez commencé par une motivation légendaire, vous vous êtes préparé.e mentalement et avez réussi à tenir deux semaines ou même un mois sans trop de difficulté. Vos raisons semblaient bonnes et concordaient avec vos valeurs. Qu’est-ce qui s’est passé, alors? Pourquoi est-ce devenu si difficile de bouger régulièrement ou d'être motivé.e?

La déception et la culpabilité, suite à cette poussée de motivation qui redescend, sont souvent difficiles à supporter. Pour avoir travaillé dans un gym pendant plusieurs années et avoir observé mon entourage, je connais très bien ce phénomène. Il y a plusieurs moments dans l’année où les gyms se remplissent. Exemple, après les Fêtes ou avant l’été, les gens sont motivés. Ils se donnent des résolutions à tenir et veulent retrouver une vie saine. Alors pourquoi ça ne tient pas?

La motivation, c'est révolu. C’est rare qu’on soit full motivé.e tout le temps et c’est tout à fait normal. C’est pour ça qu’il faut se trouver des moyens pour ne pas avoir à réveiller la motivation à nouveau, ce qui demande souvent une énergie monumentale. Quand l’activité physique est bien intégrée dans votre vie, c’est souvent la motivation qui a aidé au début, mais le reste provient des outils précieux et faciles à intégrer, qui créent des habitudes.

Truc numéro 1 : Associer l’activité physique avec un moment de la journée
Un bon truc qui fonctionne bien avec plusieurs, c’est de faire comprendre au cerveau qu’un événement quelconque découle d’une action par réaction. Exemple : je reviens de la maison, je dépose mon sac, me change et repars tout de suite au parc, ou encore, je me lève le mercredi matin, déjeune, lis mon journal et pars à un cours de groupe avant de travailler. De cette manière, vous économisez beaucoup d’énergie, car c’est déjà planifié dans votre tête et vous n’avez pas à trop y penser. Ce deviendra automatique et intégré dans votre vie. On s’entend qu’au début, ce ne sera pas si facile, mais après, c’est assez agréable!
 
Truc numéro 2 : la règle de 5 secondes
Lorsque nous voulons opérer un changement d’habitude, l’intention y est, et nous voulons tous.tes que ça fonctionne! Toutefois, la motivation, elle, n’est pas toujours au rendez-vous, et les excuses abondent au moment venu.

Il a été prouvé scientifiquement que si nous comptons à rebours à partir de 5, nous permettons à notre mental de passer immédiatement de la section des émotions et des pensées à une autre section de prise de décision dans la région du lobe frontal, qui est plus rationnelle, ce qui nous permet de nous diriger vers nos objectifs. Ainsi, dès que vous voulez bouger et que vous l’avez planifié à votre horaire, avant que toutes vos pensées se mettent à fonctionner, comptez à rebours immédiatement et lancez-vous! Vous réussirez à devancer votre cerveau et votre corps gagnera en courage! Lancez la navette!

« 5, 4, 3, 2, 1, GO »

Truc numéro 3 : Associer l’activité physique à quelque chose de positif
Il est important d’avoir un rythme réalisable, sécuritaire et viable pour longtemps.  Pour qu’une habitude soit faisable à long terme, il est préférable d’y aller par petits pas. Si vous voulez davantage bouger, commencez par une fois semaine ou deux et augmentez progressivement. Il sera bien plus facile de tenir le rythme et d’apprécier les changements, car votre corps aura le temps de s’adapter!

Voir l'activité physique comme une obligation ou une tâche de plus dans sa vie incite à une perception plutôt négative, ce qui tue vraiment la motivation. Tentez de trouver ce qui vous anime et vous fait du bien, peu importe ce que les autres diront!

Sachez qu’il y aura des dérives inévitables et des progressions majestueuses.

Allez-y en grand, un petit pas à la fois!

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES