La jeune designer Mercedes Morin : son parcours et ses inspirations, de fil en aiguille

Crédit photo: Olivier L. Gariépy La jeune designer Mercedes Morin : son parcours et ses inspirations, de fil en aiguille
Depuis quelque temps, je m’efforce de changer mes habitudes de consommation. J’essaye de privilégier la qualité plutôt que la quantité et de me tourner vers des produits plus éthiques.

J’ai donc commencé à m’intéresser au travail de designers de mode montréalais(es), comme Mercedes Morin. Utilisant le fil comme point de départ, elle crée des pièces qui font directement référence au travail des femmes québécoises du 20e siècle. Au Québec, les métiers du textile ont longtemps été associés aux femmes. C’est un hommage qu’elle leur rend, en réactualisant des techniques dites traditionnelles avec des propos modernes et contemporains.

Je lui ai posé quelques questions (et acheté une de ses créations au passage #JePorteMTL).

Mercedes Morin participera à la Vente collective chez Atelier b du 21 au 23 juillet.


Crédit : Mercedes Morin/Instagram

Quel est ton parcours personnel et professionnel?
Depuis mes 15 ans, je m’amuse à créer des vêtements et des accessoires pour moi et mes amies. Ma mère était costumière, donc on peut dire que je suis tombée dedans quand j'étais petite! J'ai suivi ses traces et fait des études en design de mode et en construction textile. Dès l’âge de 16 ans, j'ai fondé ma première ligne de vêtements, « Mantequilla ». J'ai ensuite commencé à travailler dans le milieu de la mode comme assistante designer et couturière, ce qui a fait mûrir mon projet et ma vision de l'industrie. C'est cette année, à 24 ans, que j'ai décidé d'aborder la mode sous un autre angle avec ma gamme de vêtements Mercedes Morin, une ligne de prêt-à-porter féminin entièrement produite localement. Les vêtements se veulent intemporels tout en mettant de l'avant une identité propre.


Crédit : Mercedes Morin/Instagram

 
Quelles sont les valeurs qui guident ton travail?
Je dirais la transparence. J'ai à cœur de rendre clair le processus de fabrication d'un vêtement, du textile à l’assemblage. Je veux rapprocher les consommateurs du processus de création d’un vêtement en revalorisant les étapes de production. Je privilégie aussi la qualité plutôt que la quantité. Je ne sors pas beaucoup de modèles par collection, mais je prends le temps de bien réfléchir aux matières et aux coupes de chacun d'eux.

Crédit : Mercedes Morin/Instagram
 

Où trouves-tu tes inspirations?
Les films m'influencent énormément. Pour la collection d'automne, j'ai été inspirée par la trilogie Le Parrain. J'ai accroché sur les décors, les textures et les couleurs riches des intérieurs italiens des années 50. Parfois, ce n'est qu'un petit détail qui reste en tête, mais il contribue grandement à la collection. Mes amies m'inspirent aussi énormément. J'ai envie de créer des vêtements à l'image de ma génération. Des vêtements qui sont multifonctionnels, autant adaptés à un contexte professionnel qu'à un contexte de soirée.

Crédit : Laurence Poirier

Où peut-on se procurer tes créations?
À Montréal, mes vêtements sont offerts chez Unicorn et Fripe Fabrique. À l'automne, ils seront aussi disponibles chez White Elephant à Hamilton, en Ontario. D'autres points de vente restent encore à confirmer. Sinon, je fais beaucoup de marchés et j'ai ma boutique en ligne.

Crédit : Mercedes Morin/Instagram

 
Quels sont tes projets à venir?
Je travaille présentement à la réalisation de mes échantillons d'été 2017. Je suis super excitée d'annoncer qu'il y aura des pièces pour hommes! Je trouve vraiment intéressant de transposer mes idées à la mode masculine. Je prépare aussi une soirée de lancement pour ma collection d'automne à la mi-septembre. En ce moment, je suis en tournage avec Danny Taillon pour réaliser une vidéo mettant en scène les vêtements de la collection d'automne 2016. La vidéo sera projetée en primeur lors de la soirée lancement. C'est un rendez-vous!

Connaissiez-vous la designer Mercedes Morin?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES