J’ai des souris, c’est l’enfer! Voici les trucs que j’ai testés

Crédit photo: freestocks.org/Pexels J’ai des souris, c’est l’enfer! Voici les trucs que j’ai testés

Je me suis rendu compte que j’avais une souris en octobre, quand ma femme de ménage m’a textée lors de mon voyage en Catalogne pour me dire qu’elle avait vu une petite bête brune. Sans blague, des souris, ça ne me fait pas peur. Ça fait 12 ans que j’habite Montréal, j’en ai vu d’autres, même si je trouve que ça pue.
 
Depuis ce temps, j’ai essayé beaucoup de choses. Je me suis dit que je commencerais avec des pièges, puis avec du poison acheté en magasin de rénovation. Puis, j’ai aussi mis des trappes qui tenaient pas, que mes chiens essayaient de manger, puis je pensais avoir eu le contrôle de l’affaire pendant le mois de novembre, mais quand je suis rentrée de mon voyage en République dominicaine, je me suis décidée à appeler mon proprio, mes voisins pis un exterminateur.
 
Il faut savoir que la tante de mon proprio, qui est aussi l’ancienne proprio de la place, est en fin de vie et elle n’a pas de famille sauf lui, alors on s’arrange après avec mes factures.
 
Bref, j’ai fait venir un exterminateur, et il m’a montré les trous à boucher et comment les boucher. Je suis allée chez Canac acheter un gun à caulking, de la laine d’acier et d’autres affaires. Ensuite, mes femmes de ménage ont fait le ménage de mes armoires pendant que j’essayais de finir mon année sainement.
 
Après ça, je devais attendre. Comme on a été dans la maison presque 24 h sur 24 h, elles étaient discrètes, jusqu’à ce que j’en vois une sur mon comptoir en prenant de la glace dans mon frigo #AchetéAvecMesSous qui fait de la glace. Déjà qu’elles avaient pissé dans ma collection de pantoufles, j’étais comme UGH.
 
L’exterminateur est revenu et il m’a dit qu’au départ, vers le 15 décembre, il y avait plus de 200 souris, mais depuis une semaine, seulement 30. Pour le dire dans des mots simples, je capote.
 
L’affaire c’est qu’avant cette semaine, elles ne s’étaient pas encore attaquées à mon garde-manger. J’ai dû le vider, boucher d’autres trous pis tout, et je suis tannée. Depuis que j’en ai vu une sur mon comptoir, j’ai l’impression de plus ne faire confiance à rien. Sérieux. Je sais que je ne suis pas la seule, parce qu’il y a plein de gens qui en ont, mais mon doux, on dirait que je fais juste laver des spots de crotte. C’est fatigant.
 
Voici donc, après cette intro de 400 mots, les trucs que j’ai essayés et mon appréciation de ceux-ci :
 
1. Huiles essentielles sur ouate
Ça marche bien, mais ce n’est pas super efficace. Je vais continuer d’en mettre quand même dans le garde-manger et dans le tiroir du four parce que j’utilise même plus mes dessus de poêles.

2. Faire le ménage pour détecter les trous
T’sais, je suis dans mon grand ménage de maison (et btw, je me suis donné le mois pour le réaliser), alors j’ai toujours de la laine d’acier et du caulking prêts si je trouve un autre trou. Faites attention à vos doigts avec la laine d’acier et de ne pas abîmer les fils électriques, mais ça marche vraiment pour leur bloquer l’accès à certains endroits.

3. Les machines pour faire des ondes
J’ai demandé à Génie d’aller m’en chercher, je ne sais pas si ça marche vraiment beaucoup, mais on va voir. En tout cas, c’est installé et si ça peut juste diminuer le nombre qui vient dans ma cuisine, ce sera déjà une victoire.

4. Le poison en quincaillerie
Ça marche, mais j’ai l’impression que c’est moins appétissant que le poison de l’exterminateur qui fait sécher les souris, donc il y a pas d’odeur.

5. Les trappes
J’ai pris les trappes qu’on voit partout et j’ai pas été impressionnée, je pourrais en prendre en plastique, mais avec les chiens, ce n’est vraiment pas pratique, pis j’ai pas le goût d’en manipuler, des souris mortes.

6. Mettre les trucs dans des contenants hermétiques 
Je suis quand même contente d’avoir une belle collection Tupperware. Je vais mettre le reste de mon garde-manger dans une boîte qui se ferme hermétiquement, le temps que ça se passe, cette infestation de souris là.

7. Ranger au fur et à mesure
C’est plus facile de tracer les nouveaux cacas, même si ça rend coucou un manné.
 
Bref, si vous êtes aux prises comme moi avec des souris, je vous dis, hang in there. On va réussir à passer au travers. Ça va aller, et c’est normal de ne pas trouver ça le fun. Ok? 

Pis OMG, surtout, ce n’est pas de votre faute. Alors, si on vous dit : « Qu’est-ce que tu as fait pour avoir des souris? », vous pouvez casually répondre quelque chose comme « mange de la crotte de souris ». HAHA.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES