À la suite d’un scandale mettant en vedette la marque de haute couture Balenciaga, Kim Kardashian se voit rĂ©flĂ©chir Ă  son futur avec la marque.

C’est ce dimanche que la partenaire et collaboratrice de la marque, Kim Kardashian, a pris la parole pour la premiĂšre fois depuis le dĂ©but du scandale causĂ© par la crĂ©ation d’une campagne mettant en vedette des enfants et des peluches vĂȘtus d’objets s’apparentant Ă  ceux utilisĂ©s pour le BDSM.

«Je me tais depuis quelques jours, non pas parce que je n’ai pas Ă©tĂ© dĂ©goĂ»tĂ©e et scandalisĂ©e par les rĂ©centes campagnes Balenciaga, mais parce que je voulais avoir l’occasion de parler Ă  leur Ă©quipe pour comprendre par moi-mĂȘme comment cela a pu se produire», s’est exprimĂ© Kim sur Twitter, pour expliquer le dĂ©lai entre le scandale et sa rĂ©action.

Toujours sur la plateforme Twitter, Kim a continué:

«J’apprĂ©cie le retrait de Balenciaga des campagnes et des excuses. En parlant avec eux, je crois qu’ils comprennent la gravitĂ© du problĂšme et qu’ils prendront les mesures nĂ©cessaires pour que cela ne se reproduise plus jamais.»

En effet, aprĂšs avoir vu les rĂ©percussions de leurs gestes, la marque a enlevĂ© toutes images s’associant Ă  cette campagne et a fait de sĂ©rieuses excuses publiques.

«La premiĂšre campagne, la campagne de collection de cadeaux, mettait en vedette des enfants avec des sacs d’ours en peluche vĂȘtus de ce que certains ont qualifiĂ© de tenues d’inspiration BDSM. Nos sacs d’ours en peluche et la collection de cadeaux n’auraient pas dĂ» ĂȘtre prĂ©sentĂ©s avec des enfants. C’était un mauvais choix de Balenciaga, combinĂ© Ă  notre Ă©chec dans l’évaluation et la validation des images. La responsabilitĂ© en incombe exclusivement Ă  Balenciaga», peut-on lire dans un communiquĂ©.

MalgrĂ© ces actions mises en place pour rĂ©parer l’erreur, l’ex-femme de Kanye West est toutefois toujours incertaine de son futur avec Balenciaga.

«Quant Ă  mon avenir avec Balenciaga, je suis en train de rĂ©Ă©valuer ma relation avec la marque, en me basant sur leur volontĂ© d’accepter la responsabilitĂ© pour quelque chose qui n’aurait jamais dĂ» arriver au dĂ©part – et les mesures que je m’attends Ă  ce qu’ils prennent pour protĂ©ger les enfants», a conclu Kim.

Et vous, auriez-vous mis fin Ă  votre partenariat avec la marque suite Ă  ce scandale?


Page d'accueil