Varda Etienne émet souvent des réflexions fort pertinentes. La vedette de téléréalité, femme d'affaires, autrice et animatrice que l'on aime tant s'est une fois de plus prononcée sur la maladie mentale et le stigma social qu'elle peut entraîner.

La belle s'est exprimée sur son compte Instagram, entre autres sur sa bipolarité, mais aussi sur la maladie mentale en général, et son message est aussi puissant que réconfortant. On a besoin de Varda beaucoup plus souvent que l'on pense! Elle nous fait tellement de bien...

« Le visage de la santé mentale, c'est ça aussi : sourire même lorsque ça va pas bien, se forcer parfois à bien paraître, s'isoler et souffrir en silence. C'est vivre avec le jugement des autres, les moqueries et les commentaires désobligeants et parfois cruels, l'incompréhension et le manque d'empathie. C'est justifier constamment pourquoi on a mal à l'âme, les crises de larmes et les profonds moments de déprime qui nous plongent dans la noirceur », a-t-elle écrit.

Varda renchérit en indiquant à quel point certaines personnes atteintes d'une maladie mentale ont le sentiment constant de devoir se justifier : « C'est prouver à notre entourage, notre employeur et la société qu'on est capable de fonctionner. Le visage de la santé mentale c'est le mien et celui de tous les autres vivant avec un trouble de santé mentale, et ce, bien malgré nous. Cette foutue maladie, invisible pour les yeux, mais tellement souffrante parfois ».

Celle qui a volé la vedette à Big Brother Célébrités ajoute qu'elle ne cachera jamais la femme qu'elle est, bien au contraire. Elle s'assume et encourage tout le monde à faire de même!

« Mon nom est Varda Etienne, femme, mère, fille, soeur, amie, femme d'affaires, reporter, animatrice et autrice et... atteinte du trouble bipolaire. Je l'accepte et je m'assume. Je ne vis pas dans la honte, au contraire. Souffrir de bipolarité est un combat de tous les jours et je vis très bien avec ça. Je me soigne pour aller mieux et limiter mes moments de crise, surtout. Et pour moi, c'est tout ce qui m'importe. J'en souhaite tout autant à ceux qui souffrent et sourient à la vie malgré tout. Solidaire, je suis et serai toujours », lance-t-elle.

Son message nous laisse sans mot tellement il est parfait. Il faut dire que cette grande dame est une habituée des conférences spécialisées sur les maladies mentales, comme elle est conférencière elle-même, mais son écriture nous touche particulièrement aujourd'hui.

Merci, Varda.

Si vous êtes en détresse, contactez la ligne de prévention du suicide 1 866 APPELLE.

Page d'accueil