La vie est plate. Du moins, la mienne l'est full en ce moment. J'ai l'impression que le temps passe au ralenti, que le monde rétrécit autour de moi jusqu’à se limiter à une toute petite case de la taille d’un écran. J'ai beau faire des efforts pour me déconnecter, mais les réseaux sociaux prennent chaque jour un peu plus de place. Ils grignotent mon quotidien avec tous les inconvénients que cela entraîne. J’ai beau savoir que, dans cet endroit, l’art de la mise en scène prend souvent le pas sur la réalité, mais rien n’y fait et j'y sacrifie régulièrement ma bonne humeur. Fatiguée de voir ma confiance en moi s’effriter à la vue des vies idéalisées de célébrités ou autres influenceur.e.s (et bien incapable d’arrêter de les regarder vivre) j’ai décidé de prendre les choses en main. J’ai fouillé Instagram à la recherche de comptes pour me faire du bien. J’ai trouvé trois perles d’optimisme et de bienveillance. De quoi vous redonner le sourire!

1. lesbonnesnouvelles

L’intitulé du compte parle de lui-même. Sa promesse? Partager une bonne nouvelle par jour. Je qualifierais d'ailleurs l’approche d’optimisme vert. Les informations proviennent de toutes la planète et concernent le retour des espèces en voie d’extinction (j’ai récemment appris la naissance de cent mille petites tortues au Brésil et, croyez-moi, ça a fait ma journée!), le développement de l’agriculture responsable ou des projets d’urbanisme qui font la part belle à la nature. Bref, de quoi vous redonner foi en l’avenir et en l’humanité. Rien que ça!

2. philosophyissexy

Celle qui se cache derrière ce patronyme, c’est Marie Robert: professeure et autrice d’ouvrages de philosophie appliquée. Elle nous livre ses réflexions sur le monde en prenant le parti de la beauté et, surtout, elle n’hésite pas à se montrer vulnérable. Chaque matin, une nouvelle thématique est abordée. Selon les humeurs de l’autrice ou au gré de l’actualité, on y trouve aussi bien des initiatives solidaires que des exemples concrets de vivre-ensemble.

À partir d’anecdotes personnelles, Marie Robert aborde des notions plus abstraites comme le temps ou le désir. La pensée des philosophes apporte un nouvel éclairage à la vie quotidienne et nos questionnements ordinaires se nourrissent dans la philosophie. Cerise sur le gâteau : les posts sont illustrés de splendides photographies en noir et blanc qui ajoutent encore au plaisir de lecture!

3. wetheurban

Ouvrons les pages (virtuelles) du magazine anglophone We the Urban. Une véritable pépite! Il regorge de pensées positives ou déculpabilisantes sur lesquelles s’appuyer quand on sent le down arriver. Parce qu’on ne se le répétera jamais assez : c’est ok d’être soi-même.

Le magazine s’engage aussi pour des causes telles que la justice sociale ou la lutte contre le racisme. Ici, on transcende le travail d’acceptation de soi pour l’élargir à autrui. Le discours réconforte, met en perspective et, surtout, célèbre les différences. Celles qui font tomber les barrières pour favoriser l'enrichissement mutuel. En plus de trouver les bons mots, la revue soigne également la photographie. L’attention portée aux images est incontestable! Les clichés mode et l'impact visuel décapant allient magnifiquement le fond et la forme.

Pour terminer sur une note joyeuse, j’aimerais vous rappeler une chose: sur les réseaux, tout fonctionne grâce aux algorithmes. Il suffit donc de suivre un ou deux comptes qui font du bien pour que le média social vous en propose des tas d’autres. Et s’il y a une chose dont on n’aura jamais assez, c’est bien de positivité!

Quels sont vos comptes Instagram « feel good » favoris?

Page d'accueil