L'anxiété faisant partie de ma vie depuis maintenant plusieurs années, j’ai pensé vous partager le palmarès des choses que je ne suis plus capable d’entendre à ce sujet. (J’ai le désir secret que les personnes qui disent ces phrases liront cet article et reconnaîtront que ça ne nous aide pas du tout!)

Juste pour clarifier, l’anxiété, ce n’est pas le stress d’avoir un examen le lendemain ou bien quand ton coeur accélère, car la police vient de t’arrêter sur le bord de la route. Je parle ici de la peur, des craintes et des inquiétudes que quelque chose de grave va arriver. Comme ils disent en anglais, tu es en mode fight or flight. 

1. C'est juste dans ta tête.

Même si, en principe, la pensée anxieuse débute dans notre tête, ce n’est pas juste dans notre cerveau. On développe de réels symptômes physiques. Ça peut être le coeur qui bat vite, les mains moites, des sueurs froides, la gorge qui se resserre, des difficultés à respirer et plus encore. 

2. Pense juste à autre chose.

La classique « Pense juste à autre chose! » Ah bien oui, quelle bonne idée, on n’y avait pas pensé, merci, nous sommes tous guéris! (Comprendre que c’est du sarcasme.) Même si on essaye de penser à autre chose, ce n’est pas aussi simple. Les symptômes physiques sont toujours là. Parfois même pendant plusieurs heures après une crise d'anxiété. 

3. On est tous stressés, arrête de faire la victime.

Il y a une différence entre le stress et l’anxiété. Le stress est relié à un événement spécifique du genre un examen, un meeting important au travail, etc. L’anxiété peut arriver à n’importe quel moment pour aucune raison. On n'est pas en train d’amoindrir le stress que vous vivez. On ne joue pas à la victime. On est juste inquiets pour tout et pour rien, c’est plus fort que nous.

4. As-tu fini de te faire des scénarios catastrophes?

ON AIMERAIT ÇA! Oh mon dieu qu’on aimerait être capable d’arrêter de se créer des scénarios catastrophes dans nos têtes. Quand l’anxiété prend le contrôle, on n'est pas capable de voir les solutions, on ne voit que le pire dans chaque situation.  

5. Arrête de faire semblant pour avoir de l'attention.

Ceci est probablement la chose la plus blessante que vous pouvez dire à quelqu’un qui fait de l’anxiété. On est déjà préoccupés par nos multiples inquiétudes, on n'a pas besoin que vous en rajoutiez une couche en nous faisant regretter de vous avoir parlé de notre anxiété. On ne fait pas de l’anxiété pour avoir votre attention, promis, juré!

6. Va donc fumer un joint.

J’ai le goût de crier quand quelqu’un me la sort celle-là! « Fume un joint ou claque-toi une couple de shooters! » Les substances, l’alcool, etc. n’aident généralement pas à l’anxiété. En fait, ça peut même empirer les symptômes physiques. Si une personne vous partage qu’elle est anxieuse, conseillez-lui de prendre des grandes respirations ou de se faire un thé à la camomille, pas d’aller fumer un joint. 

7. Ferme tes yeux et tu vas dormir.

La nuit est, pour de nombreuses personnes, le pire moment pour leur anxiété. On n’a plus les distractions de la journée pour s’empêcher de tomber dans une spirale d'inquiétudes. Nous expliquer de fermer les yeux et qu’on va magiquement s’endormir est sans aucun doute l’une des choses les plus enrageantes qu’on puisse nous dire. Ça ne fonctionne pas votre technique, ça fait plusieurs années qu’on essaye!

8. Tu n’as pas de raison d’être anxieuse, il y a des gens dans des situations pires que toi.

On le sait qu’il y a des gens dans des situations pires que nous. Je suis d’ailleurs très consciente de mon privilège. Je ne sais pas comment vous expliquer que quand on est anxieux, on s’inquiète pour tout (même si techniquement, on n’a pas de raison). Une petite chose pour vous nous paraît être une montagne insurmontable. 

P.S. Je ne suis pas psychologue ou médecin, simplement une fille qui fait de l’anxiété qui avait le goût de vous partager sa façon de penser.

Page d'accueil