2021 arrive bientôt et nous sommes plusieurs à visualiser ce changement comme un renouveau inespéré. Pour moi, la prochaine année, c’est Fumseck renaissant de ses cendres pour apporter l’épée de Gryffondor à Harry dans la chambre des secrets. 2020 aura été un Horcrux bien coriace, mais au tournant de 23h59 à 00:00, le 31 décembre prochain, cette année nous illuminera par son autodestruction.

Alors, ne sachant pas de quoi le monde de demain sera fait et dans l’incertitude de l’avenir, voici mes souhaits pour 2021.

1) Plus de pleine conscience

En 2020, j’ai appris la pratique de la pleine conscience (c'est un « état de conscience qui résulte du fait de porter son attention, intentionnellement, au moment présent, sans juger, sur l'expérience qui se déploie instant après instant » (Kabat-Zinn, 2003)). J’ai appris à observer mon environnement, à m’apprivoiser sans que ma perception de moi-même soit biaisée par le regard extérieur. L'année 2021, je la souhaite douce et bienveillante.

2) Plus de vulnérabilité

J’ai entendu cette citation de Nelson Mandela, il y a quelque temps : « Le courage n’est pas l’absence de peur, mais la capacité de vaincre ce qui fait peur ».

J’ai parfois l’impression que l’on associe le courage à l’inébranlable, mais il se retrouve selon moi dans la capacité à reconnaître ses failles et à aller chercher l’aide nécessaire pour affronter le pire. Je souhaite avoir le courage d’être vulnérable et d’affronter mes peurs en 2021.

3) Chérir davantage mes moments avec mes proches

2020 est probablement l’année ou nous avons tous été éloignés les uns des autres. Souvent, je reportais ces moments de rassemblement à plus tard, mais maintenant, je vais les chérir parce que je sais que je ne peux pas les prendre pour acquis. Je souhaite que 2021 soit une année avec un peu moins de distanciation sociale.

4) Apprendre de 2020

Au début de la pandémie, on nous mentionnait l’importance des travailleurs de première ligne, autant des professionnels de la santé que des gens travaillant dans les épiceries.

Pendant un bref moment, j’ai eu l’impression qu'on voyait enfin l'importance de chaque personne, au-delà des conditions socio-économiques.

Maintenant que les mois ont passé, je pense que nous avons un peu oublié cet esprit de communauté. Je souhaite me souvenir de ce que 2020 m’aura enseigné sur l’importance de chaque individu dans la société et que l’on peut tous contribuer à notre manière.

5) Pouvoir entendre Alexandra Stréliski en live

La beauté de la musique en live me manque. Je devais assister deux fois à son spectacle en 2020, une fois en mars et une autre en novembre, toutes deux remises. Je souhaite qu’en 2021, je puisse enfin assister à son spectacle.

6) Plus de séries qui présentent plusieurs réalités

Je souhaite plus de belles découvertes comme la série One Day at a Time, disponible sur Netflix. C'est une comédie axée sur la famille, mais en même temps touchante et qui présente plusieurs réalités différentes. J’ai énormément appris sur les enjeux liés à l’immigration avec cette série et j'ai été touchée par la relation mère-fille du personnage principal. Des thèmes comme la dépression ou le choc post-traumatique y sont abordés avec sensibilité et bienveillance.

7) Plus de podcasts du Québec

J’adore le format du podcast et depuis la dernière année je trouve que le Québec a élargi son offre. Je souhaite que 2021 nous offre encore plus de contenus québécois sur des sujets diversifiés. Voici mes découvertes :

  • On s’appelle et on déjeune
  • Where We At
  • Le glow up podcast
  • Black girls from Laval
  • Journal d’un entrepreneur
  • Woke or Whateva

8) Un monde plus juste

Je souhaite une société qui reconnaît ses failles et qui pose des actions concrètes contre toutes formes de discrimination et de racisme. Je souhaite aussi évidemment que notre gouvernement reconnaisse enfin l'existence (et l'impact) du racisme systémique.

9) Un peu moins de Donald

Une note positive de 2020 est, selon moi, l’élection de Joe Biden (et de la vice-présidente Kamala Harris) et le retrait (éventuel) de Donald Trump de la politique américaine en janvier prochain. Bien que l’administration Biden/Harris n’a pas encore fait ses preuves, elle est prometteuse. Je souhaite que celle-ci amène, de manière générale, plus de positif et qu’elle soit une réelle coupure avec les quatre dernières années de politicaillerie.

10) Plus de moments de réflexion collective

Je trouve que les réseaux sociaux ont été rough cette année, sur toutes sortes de sujets, ce qui m’a poussée à me déconnecter de Facebook. Je souhaite que collectivement on se questionne, que l’on juge moins et que l’on réfléchisse davantage à la portée de nos propos avant d’écrire un commentaire. La Fondation le CIEL a un podcast vraiment intéressant sur le sujet : La connexion.

Et vous, quels sont vos souhaits pour la prochaine année?

Plus de contenu