Ma société est hétéronormative. Je le savais déjà, mais force est de constater, quotidiennement, à quel point c’est le cas. Avant d’entamer ma montée de lait, je voulais établir avec vous ce qu’est ce concept d’hétéronormativité, soit la norme sociale qui veut que, naturellement, tous les humains soient hétérosexuels et que ceux qui ne le sont pas soient donc « hors norme ».

Et là, je voulais parler de ce qui s'est passé à Occupation Double lorsqu'on a appris que deux femmes auront une date ensemble. De cette espèce de « OMG, quelle twist! » collectif qui a été lancé sur les réseaux sociaux. Personnellement, ma seule réaction fut « Il était temps qu'OD arrive en 2020 » et je n'ai pas particulièrement aimé toute la publicité faite autour de cette annonce.

En 2020, dans ma perception, on ne devrait pas avoir un discours hétéronormatif. Ça ne devrait pas être notre standard de dater quelqu’un du sexe opposé et, dans le cas contraire, il faudra faire une annonce. Je déteste cette catégorisation dans laquelle tout est noir ou blanc. On est homosexuel ou hétérosexuel, on aime les hommes ou les femmes. C’est quoi ça, la gang? Dans ma perception, peut-être parce que mon entourage est très inclusif, on était rendus ailleurs. Et OD a réussi à me jeter en bas de ma chaise (ben de mon lit) encore une fois.

En quoi c’est exceptionnel que deux femmes aient une date ensemble?

Pourquoi l'animateur, Jay Du Temple, avait besoin d’en faire tout un plat et de nous l’annoncer deux jours d’avance, au minimum? Parce que je ne suis probablement pas la seule qui s’attendait à voir cette date-là hier soir, après l'annonce, le soir précédent, à OD Extra.

Puis, parlant d’hétéronormativité dans notre société, comme je le disais plus haut, mon réseau est très inclusif. Mais, moi aussi, en grandissant dans une société hétéronormative, j'ai eu des réflexes ou des pensées hétéronormatives.

Je l’avoue, il y a quelques années, j’ai moi-même cédé au piège. Je suis éducatrice et j’ai déjà demandé à des enfants « Est-ce c'est papa ou maman qui vient te chercher aujourd’hui? » comme si, naturellement, tous les enfants avaient UN papa et UNE maman. Comme si toutes les familles étaient nucléaires et que c’était la norme ou le standard.

Des confrontations à des situations dites « hors normes » m’ont fait réaliser à quel point j’avais tort. J'ai donc choisi de changer et d'être plus inclusive dans mes actes et mes réflexions afin de mieux refléter la diversité de la réalité.

Par contre, tout le monde n'en est pas au même niveau d'ouverture à la diversité et ça me confronte beaucoup. Je suis d’ordinaire très discrète sur tout ce qui touche ma vie personnelle dans les cadres professionnels principalement pour cette raison.

J’ai une perception très « libre » de mes relations amoureuses et je me permets de sortir du cadre « un homme rencontre une femme, ils achètent une maison en banlieue, se marient et ont beaucoup d’enfants ». Je me permets de vivre mes relations comme je l’entends, parce que l’amour, ça devrait être un sentiment partagé entre deux personnes et les seules normes qui devraient exister dans cedit couple, ce sont les limites que les deux personnes impliquées ont décidées entre elles.

Je trouve que c'est important de s'arrêter et de prendre du recul face à nos jugements hétéronormatifs. Ils ne reflètent pas la réalité, juste la norme que la société veut nous imposer.

Bonne date Cintia et Marjorie!

Plus de contenu