Saviez-vous que seulement 25% des vêtements donnés aux friperies sont revendus au Canada (source: Radio-Canada) et que chaque Québécois.e jette en moyenne 24 kg de vêtements par année, ce qui, au final, correspond à 190 000 tonnes de tissus dans les poubelles (source: UdeM Nouvelle)? Ah, mais vous vous dites qu'heureusement, il y a le recyclage! Détrompez-vous, seulement 1% de nos vieux vêtements sont recyclés (source: l'Opinion). Alors, que faire? Il faut innover.

C'est d'ailleurs ce que H&M vient de faire, en installant dans un de ses magasins de Stockholm la première machine capable de recycler de vieux vêtements en quelque chose de neuf en seulement 5h! Un véritable exploit qui a été réalisé en collaboration avec le centre de recherche en textile et habillement de Hong Kong (HKRITA), qui est derrière cette nouvelle technologie qui risque de transformer l'industrie de la mode.

Crédit:H&M

Cette machine, appelée Looop parce qu'elle permet effectivement de créer une mode plus circulaire en fermant le « loop » entre les vêtements désuets et les neufs, fait passer l'item abîmé par huit étapes différentes pour son recyclage: nettoyage, broyage, filtrage, cardage, étirage, filage, retordage, tricotage.

Ce qu'il faut en comprendre, c'est que l'item est retourné à sa plus simple expression: le fil. Il est complètement déconstruit afin de revenir à la ressource de base qui permet de le tricoter puis reconstruit en un item complètement nouveau, prêt à être porté; c'est presque de la magie!

Et si vous ne croyez pas à la magie, vous êtes au moins forcé.e de reconnaître que c'est une excellente nouvelle pour la planète. D'ailleurs, H&M et HKRITA vont accorder des licences d'utilisation de cette technologie au niveau mondial afin d'aider toute l'industrie de la mode à devenir plus écolo et circulaire.

Seul bémol: on ne sait pas combien coûtent ces licences, mais ça risque de ne pas être donné! Espérons que cette technologie sera un jour abordable et qu'elle pourra être accessible à toutes les entreprises, mais aussi, pourquoi pas, aux consommateurs!

Imaginez avoir votre mini Looop à la maison qui vous permet de transformer vos vieux bas de laine en votre nouveau pull préféré! Le rêve! Pour l'instant, il faudra se déplacer à Stockholm pour voir notre rêve se concrétiser.

Plus de contenu