La grossophobie est partout dans notre société! On n'a qu'à penser à cette culture des régimes qui nous incite constamment à croire qu'on sera plus jolie « si on perd quelques kilos » ou qui pousse plusieurs influenceures populaires à faire la promotion de diverses tisanes « détox » qui ne sont en vérité que des laxatifs fancy. Ou encore, on peut penser à tous ces commentaires odieux qui pullulent sur les réseaux sociaux lorsqu'une personne grosse OSE annoncer au monde qu'elle s'aime comme elle est (ou juste qu'elle se permet d'exister en ligne). Certains crient au mensonge, persuadés que c'est impossible de s'aimer dans un corps gros, alors que d'autres ne se gênent pas pour prétendre qu'un tel comportement ferait la « promotion de l'obésité » plutôt que de l'amour de soi et de la diversité des corps. Bref, la grossophobie s'immisce partout dans notre quotidien et dans nos pensées et Edith Bernier signe un ouvrage important pour la combattre enfin!

Dans Grosse, et puis?, l'auteure qui est aussi derrière le blogue La Backpackeuse taille plus et le site grossophobie.ca, propose de nous éduquer sur ce qu'est la grossophobie en plus de nous donner des exemples clairs et des suggestions d'actions pour changer les choses très concrètement. Avec cet ouvrage, on a entre les mains un véritable outil de lutte contre les préjugés tenaces qui affectent notre estime personnelle ainsi que notre perception des autres et nos rapports avec eux.

Crédit:Édititions Trécarré

Loin de nous culpabiliser, l'ouvrage d'Edith Bernier est fondé sur des faits, des statistiques et des anecdotes personnelles qui nous font comprendre la réalité quotidienne des personnes grosses dans la société dans laquelle nous vivons. On ne peut plus nier; la réalité nous est exposée telle qu'elle est!

Par exemple, saviez-vous qu'une étude américaine a démontré que plutôt que d'être considérées comme « obèse », 30% des personnes sondées préfèreraient être divorcées, 25% aimeraient mieux être incapables d'avoir des enfants, 15% seraient prêtes à mourir 10 ans plus tôt, 15% choisiraient de vivre une dépression majeure, 14% aimeraient mieux être alcooliques, 5% se feraient plutôt amputer un membre et 4% aimeraient mieux être aveugles? Des chiffres absolument choquants qui révèlent sans cachette à quel point les humains détestent les corps gros.

Bref, ce livre est une lecture importante sur laquelle tout le monde devrait mettre la main; ne serait-ce que parce que personne n'est à l'abri des préjugés et que c'est absolument libérateur de prendre conscience des idées erronées qui pèsent sur nos existences.

« On a plus que besoin d'un outil de référence sur la grossophobie, pour la comprendre et pour démontrer qu'il existe une discrimination réelle et indéniable envers les personnes grosses. Cette marginalisation a des conséquences incontestables. On a besoin d'un livre sur la grossophobie pour mieux la démontrer. Et on doit la démontrer pour la démonter » peut-on lire au début du premier chapitre de l'ouvrage.

Vous croyez que vous n'avez aucun préjugé face au poids, à la santé, aux personnes grosses? Tant mieux si ce livre vous confirme ce que vous croyez, c'est génial! Et s'il vous révèle plutôt que certains préjugés sont plus insidieux que vous ne le croyiez, eh bien, ce n'est pas dramatique. Cette lecture sera une belle opportunité de découvrir comment changer ça!

Grosse, et puis? est disponible via le site Les libraires

Plus de contenu