J’aime pleurer

Crédit photo: Aliyah Jamous/Unsplash

J’aime pleurer. Voilà, c’est dit.

Lorsque je rencontre de nouvelles personnes, ça les surprend toujours un peu de me voir les larmes aux yeux aussi facilement. J’aime bien leur expliquer que je pleure en général une fois par jour! Je ne me vide pas de toutes les larmes de mon corps une fois par jour, ne vous méprenez pas… mais j’ai quotidiennement les larmes aux yeux et une petite boule d’émotion dans la gorge.

 

Mes larmes d’aujourd’hui? Une histoire adorable sur la page Facebook de Humans of New York.

 

“He was really scared of my wheelchair when I met him. So it didn’t seem like it was going to work out. But I had a soft...

Posted by Humans of New York on Friday, May 15, 2020

 

J’ai toujours été proche de mes émotions. D’aussi loin que je me rappelle, je riais mon bonheur, pleurait ma peine et hurlait ma colère (sorry Mom!). Pour moi, c’est normal d’exprimer ouvertement le tout, mais avec les années, j’ai réalisé que c’était loin d’être le cas pour plusieurs personnes. J’ai l’impression qu’on a l’habitude d’être pudique de nos émotions, qu’on s’est fait conditionner à les mettre en sourdine, d’une certaine manière. Pourtant, c’est libérateur et même nécessaire de les exprimer.

Évidemment, c’est aussi important de savoir les gérer, mais je suis d’avis que pour apprendre à les gérer, il faut d’abord savoir les reconnaître. Et pour les reconnaître, il faut être confortable avec le fait de les vivre. Je trouve qu’en se permettant de sentir nos émotions, on leur laisse moins de place pour nous envahir. Alors si je me sens triste, je pleure et c’est tout!

 

J’aimerais bien nous voir nous laisser plus de latitude à sentir et exprimer nos émotions, être moins dans le jugement de soi ou des autres. Ça créerait une société plus humaine et ouverte, et disons qu’on a grandement besoin de ça.

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES