J’ai été assez silencieuse sur ma vie amoureuse ces derniers temps. D’abord, parce qu’avec le confinement, c’est un peu difficile de dater. Mais aussi parce que récemment, j’ai choisi de me choisir. Dis comme ça, ça semble étrange, mais je vous explique : globalement, ma vie amoureuse tourne en rond depuis quelques années. Je semble recréer constamment les mêmes patterns et refaire les mêmes erreurs.

Donc, j’ai choisi de m’embarquer dans un programme; parce que j’ai le temps et parce que c’est le bon moment. J’ai choisi de repartir de la base pour mieux repartir mon dating ensuite. J’avais un peu peur, je l’avoue. Plonger les yeux fermés dans une nouvelle expérience, ça fait toujours peur.  C’est cependant armée de tout mon courage et mon envie de nouvelle expérience que j’ai mis ma petite peur au fond de mon sac et je me suis lancée. J’ai supprimé toutes les applications de mon téléphone et j’ai dit « Ça y est, fini le dating! »

La première étape a été assez éprouvante : il fallait que je coupe officiellement les ponts avec tous mes prétendants. Ça semble peut-être anodin pour vous, mais c’était une grosse étape. Toutes les personnes célibataires me comprennent probablement; nous avons tous nos what if. Ces personnes avec qui nous entretenons une correspondance dans l’espoir, souvent irréel, qu’il se passe un jour quelque chose.

Donc, je me dis souvent « Là, c’est terminé, je coupe les ponts! », mais jamais je ne l’ai dit à l’autre. La fin de communication se faisait habituellement plus naturellement, disons. Là, de texter tout le monde pour leur dire « Je ne t’écrirai plus jusqu’au 1er juin, ne le prend pas mal! », ç’a été toute une épopée. Mais, malgré mes craintes initiales, ç’a été très libérateur. C’est une étape qui a créé une pause claire, une transition: je passe officiellement à autre chose, je vais de l’avant avec mon projet de changer ma façon d’entrer en relation. Je me choisis dans mes relations et je deviens ma propre priorité.

L’idée derrière cette décision est la suivante: « si tu es vraiment The One, tu seras là après ma pause ». Et, pour être honnête, peut-être que cette personne se trouve déjà dans ma vie, mais peut-être que je ne suis pas prête, peut-être qu’il me faut ces trois mois pour penser à moi et apprendre à me découvrir avant de pouvoir le réaliser?

Avis à vous qui lisez ma chronique : Les 6 prochaines semaines risquent de tourner autour de l’absence de vie amoureuse.

 

Ton Petit EXTRA

Connaissez-vous le compte Instagram The Body Optimist?

Pour une bonne dose de selfcare, d’empowerment et de diversité, c’est LE compte à consulter! Vous y retrouverez des publications qui font vraiment du bien en plus de donner envie de prendre un moment pour s’aimer véritablement et profiter de la vie.

Comme celle-ci:

 

View this post on Instagram

« Je tiens à m’excuser auprès de toutes les femmes que j’ai qualifié de belles avant de les qualifier d’intelligentes ou de courageuses. Je suis désolé d’avoir donné l’impression que quelque chose d’aussi simple que ce avec quoi vous êtes nées est tout ce dont vous pouvez être fière, tandis que vous avez brisé des montagnes à la force de votre esprit. À partir de maintenant, je dirai des choses comme « vous êtes résistantes » ou « vous êtes extraordinaires ». Non pas parce que je ne vous trouve pas belles, mais parce que j’ai besoin que vous sachiez que vous êtes plus que cela » – Rupi Kaur 📸 @underneath_we_are via @kenziebrenna et @feminist .⁠ .⁠ .⁠ #thebodyoptimist #bodypositive #loveyourself #bodyacceptance #women #womenbody #sororite #sorority #morethanbeauty #intelligence #smart #resilient #diversity #diversityandinclusion #differences

A post shared by The Body Optimist (@thebodyoptimist) on

Et celle-là:

 

View this post on Instagram

« Voir du positif dans le négatif ✌🏼⁠ Avec tout ce qui se passe, voici quelques points positifs de cette quarantaine :⁠ ⁠ – Diminution de la pollution⁠ – Gaz moins cher⁠ – Pas de trafic⁠ – Le temps pour t’occuper de toi⁠ – Le temps pour passer du temps en famille⁠ – Tu peux dormir plus longtemps⁠ – Mouvements positifs ont été créé⁠s⁠ – Encourager les entreprises locales⁠ – Et plus encore…⁠ .⁠ Il y aura toujours du négatif, mais pour passer à travers il faut se concentrer sur le positif. Que vois-tu de positif dans cette situation toi ? 🌈💗 »⁠ ⁠ 📸 @jayzackeli⁠ ✨ @laurencejones21 & @marilyn_dunn_⁠ .⁠ .⁠ .⁠ #thebodyoptimist #bodypositive #loveyourself #bodyacceptance #women #womenbody #positive #quarantine #confinement #thinkpositive #positivemind

A post shared by The Body Optimist (@thebodyoptimist) on

Et plusieurs autres!

Plus de contenu