Une enquête réalisée par Léger pour ADP Canada sur les inégalités homme/femme dans le monde du travail révèle qu'il reste du cheminement à faire afin que l'égalité des sexes soit atteinte.

On aimerait bien croire qu'en 2020, l'égalité des salaires entre les hommes et les femmes serait atteinte, mais ce n'est malheureusement pas le cas. L'étude en question révèle en effet qu'en moyenne, au Canada, les hommes gagnent 67 704$ avant impôt, tandis que les femmes gagneraient plutôt 51 352$, soit un écart de 24%! Et ce n'est pas tout; vous serez peut-être surpris.e d'apprendre que la plus grande inégalité se situe sur les compensations monétaires hors salaires, comme les primes. En effet, les hommes ont touché une compensation 2 fois plus grande que celle des femmes avec 7 646$ contre 3 250$. Il s'agit là d'une inégalité « cachée » qui n'est révélée que lorsqu'une étude s'intéresse aux revenus plus globaux et non pas seulement au salaire.

L'étude démontre également que les hommes sont plus prompts à croire que les entreprises passent de la parole aux actes en matière d'égalité salariale: 79% des hommes pensent qu'il y a l'égalité salariale dans leur milieu de travail, contre seulement 67% des femmes. Les hommes sont également plus optimistes et pensent à 53% que l'égalité salariale sera atteinte dans leur pays au cours de leur carrière, contre 40% des femmes.

Pour ce qui est des congés parentaux, c'est encore majoritairement les femmes qui les prennent à 42% contre 16% chez les hommes. Une femme sur trois pense que prendre ce congé limiterait son avancement dans sa carrière.

Sur une note plus optimiste, on apprend que plusieurs milléniaux sont prêts à agir afin que l'égalité soit atteinte au travail: 49% déclarent qu'ils seraient prêts à quitter leur organisation s'ils apprenaient que celle-ci ne paie pas également les hommes et les femmes.

Malgré cela, vous serez d'accord qu'il reste beaucoup de chemin à faire afin que l'égalité homme/femme au travail soit atteinte. Eh oui, même en 2020.

Plus de contenu