Il y a certaines œuvres d’art qui réussissent à changer des vies. Elles mêlent la parfaite dose de morale, de critique, d’audace, d’originalité, d’humour et de réalisme dans leurs propres fictions. Quelques titres me viennent en tête, mais peu sont aussi importants que l’est la série originale de Netflix Sex Education.

 

Résumé :

Otis est un jeune adolescent entamant ses dernières années de ce qui est pour nous l’école secondaire. Je le placerais en secondaire 4, si je comprends bien (ça se passe en Angleterre). Otis, dans la fleur de la puberté, vit avec une incapacité de se procurer soi-même du plaisir sexuel. Il en parlerait bien à sa mère (fabuleuse Gillian Anderson), docteure et thérapeute sexuelle, mais c’est gênant quand même (se dit-il). Malgré ses propres problèmes, Otis se rend compte qu’il est doué pour conseiller les autres jeunes dans leurs problèmes intimes, relationnels ou sexuels. C’est à travers une alliance avec Maeve, la badgirl de l’école, qu’Otis et elle instaureront leur propre clinique sexuelle clandestine, aidant les étudiants du campus (en échange d'argent, évidemment) avec leurs inquiétudes sexuelles.

 

Crédit:Crédit: Giphy

 

Pas convaincu? Il ne s’agit pas de votre série « ado » typique : pas d’amourettes boomerang invraisemblables, de triangles amoureux redondants, d’ados en mal de vivre ou de cliques rivales. Cette série, par sa thématique principale, nous rejoint tous, peu importe notre âge, genre et orientation sexuelle.

La sexualité, ça guide pas mal nos vies, qu’on le veuille ou non. On peut penser à la procréation, mais nous, les humains, pouvons aussi simplement y trouver du plaisir. De plein de façons. Et rien n’est trop tabou pour la série : consentement, relation hétéro, homo, hentai tentaculaire, masturbation, BDSM, anal, asexualité, etc. Personnellement, dans mon entourage (amis ou famille), ce n'est pas le genre de truc qu'on jase. Ça m'a particulièrement touchée et émue de voir ces jeunes vivre ça avec autant de saine curiosité et de transparence entre eux.

Puis, on y voit l’adolescence, en général. Cette époque jamais si lointaine, où l’on avait si peu de préoccupations, mais en même temps, ces dernières semblent tellement insurmontables et interminables.  Je vous prie d’écouter seulement le premier épisode. Vous y verrez un humour intelligent, des interprètes convaincants et attachants, adultes comme jeunes.

La série réussit de nombreux exploits. Elle aborde tous les sujets ci-haut avec tellement d’intelligence et de transparence! Non seulement la distribution est un magnifique hommage à la diversité sexuelle, corporelle et ethnique, mais je n’ai relevé aucune fausse note, aucune critique moraliste face à aucun comportement.  Ils nous montrent ce qu’ils ont le droit de montrer, nous font entendre ce qu’ils ne peuvent pas nous faire voir. Mais, jamais, jamais ce n’est déplacé.

L’humour est absolument omniprésent, et tellement réussi. Les relations entre ados, mais aussi entre les parents et leurs enfants sont tellement justes et importantes! Notamment, les enjeux de performance y sont abordés avec tellement de vivacité, c’est immanquable de se retrouver devant l’écran les yeux mouillés, ou encore le cœur empli de révolte.

Dans les dernières années, il n’y a, sérieusement, pas eu de série plus importante pour le bien-être de l’humanité (oui, oui!). Ça respire l’amour, l’acceptation de soi et des autres, dans le RESPECT. Une série feel good à écouter, réécouter, et surtout, à partager!

D'ailleurs, une saison 3 a été confirmée cette semaine, yay!

Plus de contenu