Les mocktails d’Alternalcool, yay or nay?

Crédit photo: Pexels/Min An

Alors qu'on approchait du Défi 28 jours sans alcool de la Fondation Jean Lapointe, je suis tombée sur la fameuse publicité d’ÉducAlcool sur l’importance qu’on accorde à la présence d’alcool dans un cocktail. On y voit des gens qui prennent un breuvage en pensant qu'il y a de l'alcool dedans, alors que non, et qui le trouvent délicieux. Par la suite, ils se font offrir un breuvage et se font dire qu'il ne contient pas d'alcool et ils le refusent sous prétexte que c'est un mocktail.

 

Phoebe Waller-Bridge GIF by BBC Three - Find & Share on GIPHY

 

Ce qui est intéressant, avec cette campagne, c’est qu’on ne pointe pas seulement un problème, on y donne aussi une solution. En effet, l’organisme propose 159 recettes de mocktails à essayer, question de boire des concoctions un peu plus festives qu’un 7up grenadine.

 

J’ai décidé de les mettre au banc d’essai pour voir si, finalement, ça pouvait vraiment remplacer mon petit verre de blanc habituel en apéro. J’en ai testé 4 et voici ce que j’en ai pensé.

 

Mojito au concombre

 

Ma première gorgée m’a rappelé les Cucumber Collins que je commande quand je manque d’options dans un bar. Deuxième gorgée, je cherchais le goût du gin. Troisième gorgée, je buvais littéralement un jus vert. Celui-là n’a pas réussi à me faire oublier l’absence d’alcool, mais au moins, je me sentais « santé ».

 

Crédit: Jany Plourde

 

Ma petite touche : ce mocktail a définitivement besoin d’un petit kick supplémentaire. Si je devais le refaire, j’ajouterais un spiritueux sans alcool de la marque Seedlip. C’est une belle découverte que j’ai faite il y a quelques mois et qui redonne du peps à toutes les boissons sans alcool.
Ma note : 6.5/10

Pour consulter la recette, cliquez ici.

 

Sober in Mexico

 

Celui-là, vu qu’il est à base de jus à extraire directement du fruit, ce n’est pas une science exacte et ça prend plusieurs essais avant de trouver le dosage qu'on aime. Au début, ça goûtait que l’orange, mais lorsqu’on a rectifié le tout en ajoutant le jus d’une seconde lime, c’était vraiment bon. Encore une fois, c’est une question de balance, mais ce mix de fruits là, avec un peu de sel, ça rappelle quand même les margaritas on the rocks (un de mes cocktails fav’).

 

Crédit: Jany Plourde

 

Ma petite touche : je ne suis pas fan des contours de sel. J’ai préféré l’intégrer directement au mocktail. La recette indique aussi comment faire un sirop simple, ce qui est assez facile à réaliser, mais j’achète le mien déjà fait, question de sauver du temps.
Ma note : 8.5/10

Pour consulter la recette, cliquez ici.

 

Sorbet fraise basilic

 

Définitivement mon préf’ parmi tous ceux que j’ai testés jusqu’à présent. J’en ai même pris un deuxième tout de suite après avoir bu le premier (t’sais question d’être vraiment certaine que j’aime ça). Ça goûte frais, c’est juste assez complexe en saveurs et je trouve que ça a de la gueule au final. Il faut dire aussi que j’aime particulièrement le sirop de licorne de Monsieur Cocktail qu’on retrouve à l’intérieur, mais c’est vraiment un mix gagnant overall. Tout est bien équilibré.

 

Crédit: Jany Plourde

 

Ma petite touche : pour vrai, vous pouvez faire fumer le basilic comme c’est indiqué, mais pour le peu de différence que ça donne, je pense qu’on peut sauter cette étape sans rien perdre de la saveur délicieuse qui résulte de cette recette.
Ma note : 9.5/10

Pour consulter la recette, cliquez ici.

 

Concombre mâché

 

Ce mocktail a définitivement déclassé le premier à base de concombre dans cet article. Le fait de mixer différentes saveurs qui clashent habituellement, comme le soda gingembre un peu tangy, le jus de pomme sucré et l’extrait de concombre qui goûte le frais, donne vraiment l’impression qu’on boit un mocktail/cocktail et non un jus vert.

Seule chose qui m’a turn-off avec cette recette : les petits cubes de concombres au fond du verre pour « décorer » tel que proposé, c’est non. Surtout avec un titre comme « concombre mâché ». #SansPulpeSVP

 

Crédit: Jany Plourde

 

Ma petite touche : la quantité de liquide présent dans le shaker remplit pratiquement un verre à martini tel quel. Idéalement, je conseillerais de le verser progressivement dans le verre, afin de se garder assez d’espace pour le soda gingembre, parce que ça apporte une dimension vraiment intéressante à ce mocktail. L’astuce, c’est vraiment de goûter et d’ajuster!
Ma note : 8/10 (on tombe à 6/10 si on garde les cubes au fond, no joke)

Pour consulter la recette, cliquez ici.

 

Bref, j’ai décidément découvert des alternatives intéressantes à mes traditionnels cocktails et je compte bien les intégrer dans mon quotidien, même après février. Lequel auriez-vous envie d'essayer?

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES