Jess & Val en cavale : Saguenay extrême et début d'année de capotés!

Crédit photo: Crédit : Jess & Val en cavale

Nous voici à la suite de notre préparation extrême, dont je vous avais raconté le début dans notre dernière chronique Jess & Val en cavale : se préparer à plus qu’une aventure.

 

Peu importe le jus de préparation dans lequel on baigne, personne n’échappe à Noël! Comme chaque année, les Saguenéennes retournent dans leur patelin et si vous venez de région, vous comprendrez ce qu'on veut dire : visites de familles, apéro pour voir des amis, s'ankyloser à coup de dinde et de biscuits ...et vous connaissez tous la suite. On se rappelle que pour mousser notre projet, on était en recherche active de partenaires depuis plusieurs semaines. Et notre visite au Saguenay nous a permis d'aller rencontrer un de nos partenaires en personne. Bon, leur siège social est quand même à Normandin, soit à 2 heures de Chicoutimi, et on leur a donné rendez-vous le 24 décembre, rien de moins! Bien sûr, le 23 à notre arrivée en ville, on a un peu fêté à la Voie Maltée (destination très prisée). C'était une très belle rencontre et 4 heures plus tard après la route et l’essayage, on reprenait la direction des célébrations de Noël. Je déposais Jess au Lac-Bouchette pour son Noël en famille et continuais la route seule, le soleil dans les yeux, hangover de mon Grand Marnier de la veille, moi qui ne conduit pratiquement jamais (une vraie Montréalaise) pour finalement regagner Chicoutimi. Tout le monde était bien content de nous voir avant notre grand départ ; amis, tantes, grand-mère et compagnie.

 

Ça nous amène quelques jours plus tard, de retour à Montréal, ben brûlées de notre Saguenay. Et plus en retard que jamais, comme il nous manquait toujours le plus gros morceau de toute la prospection qu’on a fait, LA van ! Parce que qui ne rêve pas de traverser le Canada en van, t'sais ! On a travaillé très fort pour avoir ce bolide niveau démarchage jusqu’à aller faire un pitch au St-Hubert de Vaudreuil. Eh bien non, on ne l’a pas eu, comme quoi des fois quand ça ne fonctionne pas, il ne faut pas trop insister…

 

On a donc changé notre stratégie à 1 semaine de notre départ. Jess devait vendre son char, qu’on appelait le Tank tellement il "tinkait" du gaz et elle avait trouvé un acheteur à Québec. En même temps, elle nous avait trouvé une belle voiture usagée sur les Internets à Rivière-du-Loup, donc on a donné rendez-vous à tout le monde à Québec, le 31 décembre. On est donc parti à 6hrs du matin, embarqué deux amigos de covoiturage (dont un Monsieur en retard)...

 

On avait quand même bien commencé la journée avec un essayage de gear d’hiver pour être bien équipées pour nos randonnées dans l'Ouest. Mais bon, après l’histoire se corse … rendu à la SAAQ, l’acheteur de l'auto de Jess ne la veut plus ! S’en suivent des négociations à coup de textos, d’appels et de frustrations dans le sous-sol de la Place de la Cité. Pendant ce temps, j’essaie notre nouvelle KIA Soul qui est parfaite, mais qui empeste la cigarette … On est tellement mal prise avec l’acheteur qui ne veut plus le Tank, qu’on tente de convaincre le vendeur de Rivière-du-Loup de racheter l’autre. Il avait accepté imaginez-vous, mais rendu à faire le transfert au comptoir, coup de théâtre ! L’acheteur original est réapparu et l'a prit pour 1000 $ de moins plus tard. Les gens en ligne à la SAAQ ont eu un bon show en tout cas. Et moi, j’ai manqué la dernière scène comme j’étais en train de récupérer nos amigos de l’autre bord du centre d’achat avec notre nouvelle voiture. Tout ça nous avait mis en retard et on travaillait les deux pour le Jour de l’an. Eh oui, après un 15 heures de péripéties, Jess travaillait à Illumi et me rejoignait pour un 2e shift de bar au Bain Mathieu dans un party fétiche, rien de moins.

 

Le 1er janvier : jour de repos obligatoire après toute cette folie, on débute notre année, comme on l'a défoncée, dans le jus !

Le 2 janvier, on avait encore des rendez-vous et des essayages, on est loin de faire pitié, mais on sentait la pression monter. On a fait quelques pauses de Céline pour se détendre et puis hop au prochain rendez-vous.

 

Finalement, lavage de char extrême pour enlever l’odeur de cigarette et installation de notre branding sur notre KIA, woot ! woot ! On est ben fières. Tout ça nous amène le 5 janvier, prêtes pour le lendemain à devoir rentrer un ski à travers l'auto, une pelle, 4 valises, 3 snatchels, et 15 autres contenants/sacs divers, ouf!

Pour voir ce que ça donne en images :

 

À bientôt pour connaitre le début de la grande traversée !

Signé Val pour Jess & Val en cavale

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES