En cette Semaine nationale de sensibilisation aux troubles alimentaires, je pense qu’il est réellement important de se demander ce qui peut faire une différence. Pour ma part, je travaille directement auprès de personnes aux prises avec des troubles alimentaires ou qui entretiennent un rapport difficile à leur corps et elles ne cessent de me rappeler qu’il est difficile d’accepter son corps quand tout nous rappelle qu’on ne fit pas dans les standards de beauté. Je pourrais dire que c’est une vision pessimiste, mais non, je la trouve réaliste. Voilà pourquoi de la diversité il en faut, encore et encore, car quant à moi il n’y en aura jamais assez.

J’entends quoi par diversité? J’entends qu’il faudrait que chaque personne sur cette Terre puisse se retrouver lorsqu’elle regarde un magazine, la télévision, Instagram, Facebook ou tout autre média. En fait, j’ai toujours été une fervente des mouvements prônant la diversité corporelle, mais j’avoue m’être souvent demandé si ça pouvait réellement créer une différence… Puis, allez savoir pourquoi, cette semaine j’ai été exposée à des images de femmes en maillot de bain qui avaient des silhouettes qui me ressemblaient plus et j’ai réellement eu l’impression de me sentir mieux avec mon corps.

Je l’ai ressenti dans mes tripes : voir des images de femmes qui me ressemblent dans les médias ça m’a fait du bien et ça a fait en sorte de me sentir moins moche. J’ai aimé voir des cuisses bien en chair! J’ai aimé voir des ventres pas si plats et des seins pas si gros. J’avais l’impression de me sentir plus « normale », et d’être « ben correcte » au fond. L’espace d’un instant, je ne me sentais plus uniquement comme celle qui a pris 10 livres en trop peu de temps, qui a perdu ses abdos et qui doit les retrouver à tout prix si elle ne veut pas continuer à se sentir affreuse dès qu’elle sera plus dénudée… Parce que oui, parfois c’est comme ça que je me sens.

C’est sûr que l’exposition momentanée à ces modèles n’a pas miraculeusement fait que j’ai commencé à aimer mon corps pour toute la vie. Et non, je ne mettrai pas mon insatisfaction corporelle uniquement sur le dos des médias, mais je pense qu’ils peuvent en prendre un peu sur leurs épaules et faire mieux. Les standards de beauté inatteignables demeurent ce qui est majoritairement mis de l’avant dans notre société, ce qui fait qu’on finit rapidement par oublier les campagnes où il y avait des mannequins qui nous ressemblaient plus! Les médias: forcez-vous! Montrez plus de diversité! On veut des corps de toutes les couleurs, de toutes les tailles, avec des problèmes de peau, des handicaps, de la cellulite, des vergetures, des corps plus musclés, etc. Sortez des sentiers battus!

Saviez-vous que le fait de présenter des standards de beauté inatteignables peut contribuer au développement des troubles alimentaires et à l’insatisfaction par rapport au corps? Ce qu’on met de l’avant dans les médias n’est pas à prendre à la légère!

En guise de conclusion je veux être bien claire : TOUT le monde devrait être représenté dans les médias. Je veux que tout le monde puisse s’aimer tel qu’ils sont et se retrouver dans les modèles exposés dans les médias. Est-ce trop demandé ?

Juste histoire de me donner espoir et me faire vivre de belles découvertes, auriez-vous envie de me partager votre coup de cœur de personnalités, marques, compagnies, etc. mettant de l’avant la diversité sous toutes ses formes?

Plus de contenu