Lettre à ma filleule: je serai toujours comme ta 2e maman

Crédit photo: Omar Lopez/Unsplash

20h. Voici l’heure à laquelle j’ai appris que tu t’étais officiellement fait un nid dans le bedon de notre maman. 

C'était un soir de semaine, je sortais à peine de mon cours d’école. Je te mentirais en disant que cette nouvelle a bien passé. Faut dire qu’avec notre famille recomposée et la relation entre mon papa et notre maman, ma réaction initiale était compréhensive. Mais malgré mon attitude de bum, j'ai un coeur tendre et un claquement de doigts a suffi pour que j'attende déjà ton arrivée avec impatience.

Et puis CE jour est arrivé. Le jour où maman et ton papa m’ont fait la demande d’être CETTE personne pour toi. La demande d’être ta marraine. Quoi ? OUI ! 

 

Crédit : Audrey Lepage

 

Entre les rendez-vous pour les échographies, les séances de magasinage pour tout ce dont tu auras besoin et la préparation de ton arrivée, je n’ai jamais eu le temps de réaliser à quel point la vie m’a doublement gâté! Aujourd’hui, je veux te dire merci de nous avoir choisis comme famille pour venir au monde, merci de m’avoir choisie comme ta soeur, d’accepter et d’aimer le rôle que je joue également en tant que marraine dans ta vie. 

 

Crédit : Audrey Lepage

 

Tu sais, tu m’as appris à comprendre un peu le quotidien d’un parent. À savoir quoi faire lors d’une poussée dentaire, à courir pour te changer la couche avant qu’elle ne déborde. Tu m’as montré comment un si petit être humain peut répandre autant de bonheur autour de lui. J’ai connu la fatigue extrême du « je dois me lever aux 3h pour te nourrir » puis j’ai connu l’envie de te câliner plutôt que de sortir. 

Ma filleule chérie, le soir où j’ai rencontré ton petit visage après une longue journée au travail, j’ai su. J’ai su à quel point tu venais de changer ma vie à tout jamais et pour le meilleur. Entre le moment où j’ai accepté d’être ta marraine et celui où j’ai vu maman partir de la maison à la course pour ton arrivée dans ce monde, une grande partie de moi a changée. 

J’ai été présente à ton premier mot, à ton premier pas, à ta première journée de garderie (tu avais si hâte d’y aller!) et je compte continuer de faire partie des grandes premières de ta vie, bonnes ou mauvaises. Tu fais du bien à mon âme avec tes rires d’enfants, tes imitations de moi-même et les apprentissages que je te transmets. Tu grandis, tu vieillis, tu changes, mais mon inquiétude pour toi similaire à celle d’une maman et mon amour plus grand que l’Univers ne changeront jamais. 

Pour tous tes autres futurs bobos, les peurs que tu vivras, le soutien dont tu auras besoin, je suis là. 

Pour les histoires que tu voudras qu'on te lise, les petites minouches avant le dodo, je suis là. « Pour tout le temps et pour toujours. »

Signée : Dédé qui t’aime.

 

Crédit : Audrey Lepage

Psssttt ! Envoie-ça à ton ami!

PLUS DE NOUVELLES